Le Brésil et l’Argentine se félicitent de la signature de plusieurs accords de coopération

0
188

En Argentine, c’est la fin de la visite d’État du président brésilien, Lula da Silva, qui a marqué une relance de la relation entre les deux principales économies sud-américaines, après la parenthèse des années Bolsonaro, qui a volontairement ignoré son voisin. Au palais présidentiel argentin, Lula et son homologue, Alberto Fernández, se sont félicités de cette relance, dont témoigne la signature de plusieurs accords de coopération. Ce mardi 24 janvier, Fernández reçoit ses pairs du continent en un sommet régional dont Lula sera une des vedettes.

C’est un Lula apparemment diminué physiquement, peut-être fatigué, inquiet de la situation dans son pays ou simplement dépassé par la chaleur régnant à Buenos Aires, qui s’est adressé à la presse, ce lundi 23 janvier, à la Casa Rosada. Avec sincérité et émotion, le président brésilien a remercié son homologue argentin Alberto Fernández pour son soutien dans les moments difficiles, notamment lorsqu’il était en prison.

Une demi-douzaine d’accords

Auparavant, Fernández avait également eu des mots sincères pour Lula. Chacun a présenté l’autre comme un ami, et tous deux ont célébré avoir obtenu à cette occasion une relance de la relation bilatérale traditionnelle et stratégique entre les deux principales économies sud-américaines, mettant en avant la demi-douzaine d’accords signés quelques minutes plus tôt.

Exposition artistique

Ainsi s’est terminée la partie officielle de la visite d’État de Luiz Inácio Lula da Silva en Argentine, qui s’est poursuivie dans l’après-midi par une rencontre avec des hommes d’affaires et l’inauguration d’une exposition artistique. La rencontre avec la vice-présidente Cristina Kirchner n’a pu avoir lieu, officiellement pour des raisons d’agenda. En toile de fond, l’ouverture, ce mardi 24 janvier, du sommet de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (Célac).