Kindoki : un scanner d’une clinique de Dolisie bloqué intentionnellement au port de Pointe-Noire par des tribalistes

0
997

Les douanes congolaises exigent un paiement de 50 millions cfa à son propriétaire avant qu’il ne rentre en possession de son matériel sanitaire. Un montant exorbitant de dédouanement qui ne correspond aucunement avec la valeur de la marchandise juste dans l’objectif malsain de saper à l’implantation d’une clinique moderne et presque caritative dans la troisième ville du Congo. Rappelons qu’aucun des hôpitaux dans les pays du Niari ne dispose d’un scanner.

Le jeune médecin Juvet Koumba Mananga est dans tous ses états et a du mal à réaliser que dans son propre pays, du matériel de santé est bloqué dans un port par quelques personnes encore tribales et aigries qui ne veulent pas voir Dolisie disposer d’un service médicale de qualité.

Après s’être formé en France où il a fait ses preuves dans les grands hôpitaux de ce pays, Juvet Koumba Mananga a pris enfin la résolution de s’installer dans sa ville natale Dolisie. Plusieurs visites lui ont permis de constater le manque de service de qualité dans les hôpitaux de Dolisie et du Grand Niari.

Des malades sont obligés de se rendre à Brazzaville et Pointe-Noire pour un scanner. Avec l’aide de ses partenaires et de plusieurs ONG européennes, Juvet Koumba Mananga a pu rassembler du matériel de santé moderne pour équiper sa clinique populaire de Dolisie.

Ce matériel qui est arrivé au port de Pointe-Noire est au centre de la haine de certains responsables de cette administration qui ont instruit aux douaniers de compliquer la vie à ce médecin de Dolisie. Et l’excuse parfaite est le scanner pourtant d’occasion qu’il doit dédouaner au prix d’un neuf dont le prix est de 600.000 euros ( 400.000.000 fcfa ).

La clinique de Dolisie qui est parrainée par une ONG devrait selon les lois du pays bénéficier d’une exonération douanière. Dans son cahiers de charges, le docteur Juvet Koumba Mananga a bien spécifier le caractère social et populaire de sa clinique qui appliquerait des prix abordables pour tout Congolais lambda.

La dernière épidémie des mains sales qui a endeuillé la ville de Dolisie a prouvé à quel point les hôpitaux manquent de tout. Mais, certaines personnes se plaisent à maintenir la population dans la misère et le déni sanitaire.

Les douaniers subalternes au port de Pointe-Noire affirment que l’ordre est venu d’en haut et eux, ne peuvent rien au risque de se faire sanctionner. Rappelons que le docteur Juvet Koumba Mananga attend aussi 10 appareils de dialyse et d’autres équipements pour sa clinique sociale.