Des jeunes des quartiers Nord réduits à la mendicité et Donbass par leur propre pouvoir

0
1318

Quand on leur dit que le régime actuel est l’incarnation du mal congolais, ils le réfutent catégoriquement sur des sentiments exclusivement régionalistes. Ceux-là mêmes qu’ils croient être leur repère les ont réduits à la simple mendicité avec une unique voie de sortie qu’est l’armée. Il n’est plus étonnant dans les quartiers nord de Brazzaville de voir chaque matin des jeunes assiégés les domiciles des dignitaires pour faire le Matolo.

Une vidéo circulant sur la toile dans laquelle on voit un jeune tarir d’éloges le fameux baron de la monnaie Claude Willy Etoka montre à quel point se résume la vie des jeunes des quartiers nord de Brazzaville. Dans ce marché de dupes, ceux qui volent l’argent de l’État conditionnent sa redistribution aux éloges des jeunes envers eux.

Même le plus analphabète des neveux de Denis Sassou Nguesso, Gildas Ambendet est l’objet des éloges des jeunes plus instruits que lui. Il a l’argent issu du vol et cela suffit comme motif de considération et respect.

Ces jeunes devraient plutôt exiger à leur pouvoir une meilleur redistribution des richesses nationales de tous et des politiques fortes et adéquates qui impulsent le mérite et non le clientelisme. Se plaire à n’être réduit qu’en mendiant de son propre argent par ses voleurs est l’acceptation de son inutilité dans la société.