Ceux qui ont promis l’émergence en 2025 n’ont plus de discours et réfléchissent à un autre mensonge

0
968

Même les souris et les chiens errants dans les rues du Congo sont conscients de l’état de délabrement général dans lequel ce pays est plongé bien que quelque part il y a un groupe de courageux qui ont promis une émergence en 2025 soutenu par leurs fanatiques. Tous les bruits sur cette émergence ne dérangent plus le quotidien des congolais depuis que l’incompétence des papas promesses a été étalée au grand jour. Ces gens-là réfléchissent à un nouveau mensonge !

Quand Denis Sassou Nguesso ne s’est pas gêné de promettre aux congolais l’émergence de leur pays en 2025, même sa propre conscience l’en a déconseillé. Mais que peut-on attendre des personnes qui n’écoutent jamais les conseillers inutiles qu’elles ne cessent de nommer jour et nuit ?

Les fanatiques du PCT qui relayaient cette promesse de l’émergence dans les médias et les réseaux sociaux ne le font plus et se contentent maintenant de se réjouir de la paie des salaires des fonctionnaires par leur gourou comme si cela était un événement. Mais cela prouve juste leurs limites intellectuelles et de pensées qui ne peuvent aller au-delà des salaires.

Denis Sassou Nguesso et son équipe ont échoué sur tous les plans mais tiennent toujours à conserver le pouvoir qui est la garantie de leur survie sociale. On en sait de ce qu’était devenu leur vie pendant les 5 ans du professeur Pascal Lissouba. Sans pouvoir, ils ne sont rien et incapables même de fructifier l’argent qu’ils volent à l’État.

Alors que 2025 approche à grand pas, il est toujours très difficile de se rendre par route dans les villages de ces papas promesses. Comment peut-on être émergent si l’accès à leurs villages est un calvaire?

Ces rêveurs de l’émergence en 2025 sautent encore dans le premier avion médicalisé pour sauver leur minable vie dans les hôpitaux de l’Occident et du Maroc. Mais vu qu’ils sont applaudis par une armée des flatteurs qu’ils ont crée, ils vont bientôt balancer un nouveau mensonge alors que chaque année à la préfecture de Brazzaville, on assiste à la même scène sur la délivrance des passeports. Congo émergent en 2025 ! Mon œil !