CEPE : 32 475 candidats ont affronté l’examen dans la ville océane

0
365

Les épreuves écrites du Certificat d’études primaires élémentaires (CEPE), session de juillet 2021, ont été lancées le 1er juillet au Centre de l’école 31 décembre 1969 à Tié-Tié, dans le 3e arrondissement de la ville océane, par Distel Baniakina, conseiller socio-culturel du préfet de Pointe-Noire, qui avait à ses côtés Jean-Baptiste Sitou, directeur départemental de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’Alphabétisation et plusieurs responsables de l’enseignement.

Le département de Pointe-Noire a présenté 32 475 candidats au CEPE répartis dans quatre-vingt-treize centres dont quatre en zone rurale. Devant les responsables de la direction départementale de l’Enseignement prescolaire, primaire, secondaire et de l’Alphabétisation, du jury, du secrétariat et des candidats, Distel Baniakina a ouvert l’enveloppe des sujets de l’épreuve des mathématiques avant de les remettre aux surveillants placés dans chaque salle. 

  Peu après le lancement des épreuves, Il n’a pas caché sa satisfaction. « Ici au centre de l’école du 31 décembre 1969,  nous avons trouvé des candidats bien disposés dans leurs salles qui n’attendent que le lancement des épreuves. Nous avons  déposé les sujets des mathématiques dans chaque salle. Tout est donc mis en ordre pour que les épreuves se déroulent dans de bonnes conditions », a-t-il dit.

Après les mathématiques, la dictée et questions, l’expression écrite  en matinée, les candidats ont planché sur l’expression écrite, le calcul rapide, les questions de cours et les arts plastiques l’après-midi. Pour protéger les candidats contre la covid-19, durant tout le déroulement des épreuves, la direction départementale de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’Alphabétisation de Pointe-Noire a pris un certain nombre de dispositions telles que le lavement des mains avec le gel hydro-alcoolique, l’obligation du port des bavettes et le respect de la distanciation physique. Les dispositions hygiéniques et sanitaires ont été louées par le représentant du préfet de Pointe-Noire.