Avec son discours tordu, Sassou domine la campagne