Agrément enseignement général : 62 écoles privées fermées

0
960

La Commission d’agrément des écoles privées de l’enseignement général s’est réunie depuis le 20 décembre dernier, à Brazzaville, à l’occasion de sa quatrième session ordinaire, en présence de la directrice de cabinet du ministre de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’Alphabétisation, Régine Tchicaya-Oboa.

Lors des travaux, les membres de la Commission d’agrément des écoles privées de l’enseignement général ont analysé les dossiers des nouveaux établissements ayant sollicité l’agrément provisoire.

1007 demandes d’agréments des écoles privées ont été présentées par le directeur de l’agrément et du contrôle des établissements privés de l’enseignement général, Julien Samba.

Parmi ces dossiers 581 proviennent de Brazzaville, 294 dossiers de Pointe-Noire et 212 dossiers pour l’ensemble des départements de l’intérieur du pays.

144 écoles de Brazzaville ont reçu un agrément provisoire, 84 avec recommandations tandis que 26 écoles ont été fermées. Les 327 autres ont été ajournées.

A Pointe-Noire 65 écoles ont obtenu l’agrément provisoire, 12 agréments avec recommandations ; 29 écoles fermées,108 ajournées. Dans l’arrière-pays, 72 écoles ont été accréditées d’un agrément provisoire sur 212 dossiers. 7 écoles ont été fermées, 43 ont obtenu des agréments avec recommandations et 90 ajournées.

Notons que les établissements fermés, peuvent faire appel dans un délai maximum de deux mois, conformément aux textes réglementaires. Ces établissements ne seront pas autorisés à renouveler leur titre de fonctionnement au cas où l’avis défavorable demeurerait.

Pour les établissements ayant obtenu l’agrément provisoire, les promoteurs ont l’obligation de réunir les conditions en vue de l’obtention d’un agrément définitif dans un délai maximum de deux ans.