Afrique du Sud: le président Cyril Ramaphosa testé positif au Covid-19

0
499

Testé positif au Covid-19 ce dimanche 12 décembre, le président sud-africain souffre de symptômes légers. Le matin même, Cyril Ramphosa, 69 ans, prononçait un discours en présence d’environ 200 personnes dans une église du Cap pour rendre hommage à l’ancien président, Frederik de Klerk. Sa contamination intervient au moment où l’Afrique du Sud fait face à une quatrième vague épidémique alimentée par le variant Omicron.

Son discours en hommage à Frederik de Klerk, devant quelques centaines de spectateurs dimanche 12 décembre, avait été interrompu par de la toux. Dans la soirée, la présidence sud-africaine a révélé que Cyril Ramaphosa avait été testé positif au Covid-19. Il avait commencé à se sentir mal en quittant la cérémonie.

La présidence conseille aux personnes qui ont été en contact avec lui de surveiller leur santé et de se faire tester. Dans un communiqué, le président Ramaphosa dit vouloir que son infection serve d’alerte pour inciter les gens à rester vigilants.

De retour d’une tournée dans 4 pays africains

L’Afrique du Sud est au cœur d’une quatrième vague épidémique alimentée par le variant Omicron, détecté dans le pays fin novembre. 18 000 nouveaux cas ont encore été recensés dans les dernières 24 heures. Plus d’un quart des tests reviennent positifs.

Cyril Ramaphosa revient d’une tournée en Afrique de l’Ouest, qui s’est conclue le 8 décembre, après avoir visité quatre pays. À cette occasion, il avait été testé plusieurs fois. Aucune infection n’avait été relevé. Le chef de l’État rappelle qu’il est vacciné et que ses concitoyens devraient en faire autant. Seulement 37% de la population adulte est vaccinée. L’Afrique du Sud est le pays le plus touché du continent africain avec 90 000 morts et 3 millions de contaminations.

Le président, en poste depuis de 2018 et réélu en 2019, dit avoir le moral et être surveillé par les médecins de l’armée sud-africaine. À l’isolement, il délègue les rènes du pouvoir à son vice-président, David Mabuza.