A peine nommé, le député d’Allembé est décédé en France…Le salaire du péché

0
1119

Jean Pierre Ibombo, nommé par le PCT député de la circonscription d’Allembé est décédé en France le 02 toua des suites d’une courte maladie. Il est parmi la kyrielle des fraudeurs que le PCT a envoyé au parlement pour enfoncer de plus belle le Congo dans le trou en cautionnant toutes les dérives d’incompétence et anarchie du clan Sassou. Dieu a toujours le dernier mot et ne laissera plus jamais le Congo sombrer.

Les élections honteuses qui viennent de se dérouler au Congo n’est que le prolongement de la malchance qui a fait irruption en Octobre 1997 avec la réussite du Putsch de Denis Sassou Nguesso soutenu par la France et l’Angola. Pour accompagner son forfait, le régime s’est entouré d’un bataillon des cadres Congolais ayant vendu leur honneur et dignité parmi lesquels Jean Pierre Ibombo qui a accepté d’être nommé député au lieu d’être élu par les populations d’Allembé.

Son décès en France quelques semaines après sa nomination n’est que le résultat du péché qu’il a commis et qui ne le permettra pas d’en bénéficier. Comme toujours il est décédé en France dans un hôpital Parisien alors qu’il vantait tout haut les hôpitaux construits par son maître Sassou Nguesso au Congo. Que son âme repose en paix auprès du grand prêtre Satan.