Tresor Nzila crée sa propre ONG des droits humains

0
508

Il y a moins de deux mois, il était encore directeur de l’OCDH !

Trésor Nzila Kendet a lancé dans la matinée du 12 août à Brazzaville sa propre organisation de défense des droits de l’Homme, le Centre d’actions pour le développement (CAD) dont il est le directeur exécutif.

En réalité, cette organisation existe depuis février 2021. « Le CAD est officiellement reconnu par les autorités », a révélé Trésor Nzila soulignant que le CAD dispose bel et bien d’un récépissé de reconnaissance.

Il a présenté son nouveau plan d’actions axé naturellement sur la défense des droits humains, l’équité dans la justice et la gouvernance forestière.

L’ancien directeur de l’OCDH ambitionne à en faire un véritable centre de formation pour créer de la ressource intellectuelle, se réclamant, par ailleurs, d’une action permanente sur le terrain.

« Mon carnet d’adresses sera exclusivement mis au service de cette organisation. Nous n’avons pas encore des partenaires financiers, mais cela ne saura tarder », a-t-il annoncé.

Son organisation a reçu le soutien de plusieurs membres de la société civile dont, Jean Nganga de l’association des peuples autochtones, Gaspard Mienantima de CUDHOC et bien d’autres, ainsi que Joe Washington Ebina, son compagnon de tous les jours. Certaines ambassades présentes au Congo ont également été représentées à cette cérémonie de lancement.

On a aussi noté la présence discrète de quelques membres actifs de l’OCDH. Dans l’échange qu’il a eu avec l’auditoire, Trésor Nzila Kendet a refusé d’évoquer les conditions de son départ de l’OCDH. « Ce n’est ni le moment ni l’occasion. Ici, j’aimerais juste vous présenter mon organisation », a précisé l’ex directeur exécutif de l’OCDH.

Trésor Nzila a promis d’exiger l’application des règles universelles de la démocratie au Congo. « Au Congo, il n’y a pas de démocratie », a-t-il déclaré lors de la présentation du CAD.


@Arsene SEVERIN