Tshisekedi réussi naturellement là où Sassou a gaspillé plus 3 milliards en vain

0
1314

Victime encore à ses 77 ans du complexe de sa vie d’enfance très difficile à Edou et de son rejet pour être un enfant sans père bilogique, Denis Sassou Nguesso a toujours voulu se venger de la vie depuis son fauteuil présidentiel. Il a dépensé plus de 3 milliards cfa pour tenter d’arracher une rencontre avec Obama et Trump en vain contrairement à son homologue de la RDC qui est reçu par les grands du monde sans dépenser le moindre sou.

Qui a ignoré de l’épisode de Miami où Sassou Nguesso était obligé de faire demi tour depuis l’aéroport de Las Palmas après le refus de Donald Trump de le recevoir ? La chaîne nationale utilisait même des montages photos illustrant la rencontre imaginaire. Après cette humiliation aérienne sur l’espace espagnole, Sassou n’a pas croisé les bras et a continué à payer les lobbys pour obtenir une visite à la maison blanche en vain.

A Rome en Italie au sommet du G20, on a tous vu les images montrant la complicité entre Joe Biden et Félix Tshisekedi. Les deux chefs d’État ont même eu un aparté de 30 minutes sanctionné par un communiqué de la maison blanche.

Depuis son accession à la présidence, Félix Tshisekedi a fait de la RDC un partenaire privilégié des USA par un accord. Bien qu’il n’a pas encore été invité à la Maison Blanche, cette complicité affichée à Rome vient clouer le bec des détracteurs de ce partenariat privilégié. La maison Blanche se félicite de la politique contre la corruption engagée par la RDC de Félix et sa volonté d’instaurer un vrai État de droit.

Denis Sassou Nguesso, qui est juste expert dans la conservation du pouvoir croit tromper les Américains en forçant une rencontre monnayée avec leur numéro 1, ignorant que ce pays n’encourage pas les dictateurs où ils n’ont pas d’intérêts. L’Empereur d’Edou devrait commencer par libérer les opposants et l’espace démocratique dans son pays d’abord avant de rêver grand.