Tout Ministre qui ne vient pas accueillir Sassou à l’aéroport est perçu comme un traître par Oyo

0
1118

Si à Kinshasa, Félix Tshisekedi voyage sans aucun bruit, à Brazzaville, frappé par le complexe d’infériorité, Denis Sassou Nguesso torture les populations et ses ministres. Les citoyens sont victimes des embouteillages à cause la fermeture de certaines voies et les ministres obligés de se pointer au soleil sur le tarmac de l’aéroport Maya Maya. Selon des indiscrétions d’Oyo, toute absence non justifiée d’un ministre est considéré comme une trahison et manque de respect à l’Empereur.

«La routine ne fatigue pas notre vieux père, à un moment donné, il devait rentrer incognito sans caméra et depuis plus de 23 ans d’affilé c’est la même sauce qu’il nous sert, sans compter les mandats antérieurs. A un moment il doit songer à faire comme Félix Tshisekédi qui fait dans l’ordinaire à défaut de penser au bien-être la population, chose qu’il ne fait pas avec maestria » a déclaré un internaute en visionnant la vidéo du retour de l’empereur de son voyage à Dubaï.

Évidemment c’est depuis plus de 32 ans que Sassou Nguesso qui souffre d’un complexe d’infériorité depuis son enfance a jugé bon de prendre sa vengeance en torturant son environnement, et cela ne pouvait se faire sans pouvoir, d’où ses velléités putschistes et sanguinaires contre tout celui qui tente de lui arracher son fauteuil.

Une fois de retour d’un voyage en Europe, on a vu les ministres se pointer à Maya Maya sous la pluie à 1heure du matin pour accueillir l’Empereur. Même quand un ministre est malade il est contraint de se pointer sur le tarmac de peur de subir des représailles dont son éjection du gouvernement.

Le plus triste est de voir ces ministres suivre l’empereur à Oyo chaque 1er novembre honorer ses morts négligeant les siens. On murmure à Oyo que toute absence non justifiée d’un ministre à Maya Maya qu’il neige ou pas est une forme de traîtrise et impolitesse impardonnable.