Passe Sanitaire : enfin Collinet Makosso a pris conscience

0
895

Après s’être personnellement impliqué pour l’opération coup de point contre la vague de Covid qui sévit dans les hôpitaux très mal équipés de Brazzaville et Pointe-Noire, le premier ministre pourtant étiquette pour le cartel de l’Alima a obligé que chaque citoyen vacciné se fasse délivrer à l’instant une attestation. Plusieurs personnes avaient dénoncé avoir payé 2000 frs pour cela alors que la vaccination est gratuite et obligatoire.

Avec le peu d’autorité dont il jouit, le premier ministre Collinet Makosso essaie néanmoins de mettre de l’ordre où le cartel de l’Alima a échoué. Notons que ces gens-là ont fait des Congolais des corruptibles et corrompus à tous les états. La conséquence de cette dépravation des mœurs est l’exigence du paiement d’un montant pour se faire établir une attestation vaccinale.

A partir du 1er novembre, la présentation d’un passe sanitaire sera exigé dans tous les déplacements entre agglomérations et la logique est qu’une attestation soit délivrée automatiquement à tout citoyen après la vaccination. Mais envoûté par l’esprit de l’Alima, les agents en charge de la vaccination exigeaient le paiement de 2000 frs pour tout établissement d’un justificatif.

Depuis le mardi matin, dans certains points stratégiques de Brazzaville, des véhicules de santé ont pris position dans le cadre de ce dispositif vaccinal. Chaque citoyen qui se fait vacciner se voit aussi se faire délivrer une attestation vaccinale à l’instant, une excellente initiative à mettre sur le dos du premier ministre étiquette Collinet Makosso.