Nouveaux billets Cemac : des faux billets déjà en circulation au Congo

0
1029

Des faux billets de banque de la nouvelle gamme émise par la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (Beac), le 15 décembre dernier sont déjà en circulation dans l’espace communautaire des Etats de l’Afrique centrale (Cemac), notamment en République du Congo.

De nombreux congolais alertent sur la circulation dans notre pays notamment à Pointe-Noire, de fausses coupures essentiellement de 5 000 et 10 000 FCFA de la nouvelle gamme de billets de banque, mise en circulation par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) le 15 décembre dernier.

Plusieurs commerçants rapportent avoir été victimes du trafic de faux billets, soulignant que des coupons falsifiés étaient déjà en circulation depuis le lancement de la nouvelle gamme de billets de banques, il y a seulement six mois. 

Pourtant, selon Beac, la mise en circulation de cette la nouvelle gamme dans les six Etats membres de la Cemac, à savoir : le Congo, le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République Centrafricaine (RCA) et le Tchad, visait principalement un objectif sécuritaire. 

« Les nouveaux billets Beac sont dotés de nombreux signes de sécurité modernes, visibles et/ou tenus secrets, qui les protègent de la contrefaçon. Pour faciliter leur authentification, les billets possèdent les mêmes signes de sécurité placés aux mêmes endroits. En raison de leur forte valeur faciale, les grosses coupures de 5 000 et 10 000 francs disposent de sécurités renforcées », assurait l’institut d’émission des Etats membres de la Cemac. 

Outre le Congo, de nombreux pays de la Cemac ont également alerté sur la circulation des faux billets de banque de la nouvelle gamme émise par la Beac. C’est le cas du Gabon et du Cameroun, rapportent respectivement nos confrères Gabon Media Time et Investir au Cameroun.

Les signes de sécurité communs à tous les billets selon la Beac 

Les cinq billets ont en commun six signes de sécurité.

  • Le filigrane : En regardant le billet par transparence, on voit apparaître les lettres Beac et trois têtes d’antilopes appelées Élans de Derby et qui constituent le logo officiel de la Beac ;
  • Le fil de sécurité : En examinant le billet par transparence, on remarque une ligne sombre discontinue sur toute la hauteur du billet comportant le sigle Cemac écrit en toute petites lettres ;
  • L’impression en léger relief : sa rugosité est perceptible au toucher, par exemple sur les gros chiffres. Ses traits dessinent très finement les principaux motifs du billet, le visage en particulier ;
  • La transvision : En observant le billet par transparence, on voit apparaître totalement l’image du masque : les deux motifs incomplets imprimés sur chaque face du billet se superposent pour former une image complète ;
  • Une forme géométrique en relief : Pour la première fois, sur chaque coupure, est imprimé un motif en relief à l’usage des malvoyants et des aveugles.

Les signes de sécurité additionnels

  • Les signes de sécurité propres aux petites coupures

Les petites coupures de 500, 1 000 et 2 000 francs disposent d’une sécurité supplémentaire disposée au verso. Il s’agit d’une bande nacrée. En inclinant légèrement le billet, on observe la brillance d’une encre spéciale, jaune ou grise selon l’inclinaison du billet.

  • Les signes de sécurité propres aux grosses coupures

En raison de leur forte valeur faciale, les deux grosses coupures de 5 000 et 10 000 francs disposent de deux sécurités renforcées.

  • Il s’agit d’une bande holographique métallisée discontinue au recto. En inclinant le billet, on distingue alternativement un masque, des formes géométriques et les lettres CEMAC ;
  • Au verso, est imprimé un motif à couleur changeante. En inclinant le billet, le jeton du jeu d’Abia change de couleur pour passer de l’or au vert.