Supila : un nouvel outil pour lutter contre la fraude et les accidents de la route

0
1094

Le 16 juin, à Brazzaville, le ministre des Transports, de l’Aviation civile et de la Marine marchande, Honoré Sayi a lancé officiellement le permis de conduire et la carte grise biométrique, deux documents essentiels pour la sécurité routière.

Le Système d’uniformatisation des plaques d’immatriculation et de lecture automatique des véhicules a été mis en service les techniques du ministère en charge des Transports dans le cadre de l’amélioration de ses activités.

« Le système va permettre un traitement diligent des actes administratifs de circulation routière pour nous garantir un meilleur contrôle des usagers de la route, une saisie méthodique de l’archivage de ces actes pour nous prémunir des actes délictueux », a signifié Honoré Sayi, ministre des Transports,.

Cet outil vise la production des permis et cartes grises biométriques afin de lutter contre la fraude et les accidents de circulation mais aussi permettre la dématérialisation des documents administratifs de la circulation.

« La nouvelle carte grise et le nouveau permis de conduire, document de bord de transport lancés sont essentiels à la sécurité routière pièce maîtresse pour atteindre votre volonté d’assainir le secteur des transports terrestres », a indiqué le directeur général des transports terrestres, Sadate Girest Manzekele Bokenga.

Le Système d’uniformatisation des plaques d’immatriculation et de lecture automatique (Supila) des véhicules est constitué d’un progiciel qui met en exergue les éléments techniques sur la carte de puce dédiée au permis de conduire biométrique et à la carte grise sécurisée.