L’ex ministre Alain Akouala mis à nu par Patrick Eric Mampouya

0
2702





L’ancien ministre des ZES, Alain Akouala, (AA) a déclaré lors d’un débat sur un plateau TV en présence d’Eric MAMPOUYA : « …Ce pays avec une direction Claire peut produire 7 milliards de dollars en terme de valeurs ajoutée…. Les études le montrent ». Aussitôt, Éric MAMPOUYA a rétorqué calmement ceci en substance:  » quand vous étiez au gouvernement,  n’y avait-il pas une direction Claire, c’est ce que vous voulez dire? ».




Alain AKouala venait de se rendre compte de commettre une bourde et a cherché à se rattraper avant de sen rendre compte que l’émission était en direct. Ce qui est dit est dit et  ne pouvait  retirer sa phrase. Ce que lui restait à faire, était de faire diversion en dénigrant son interlocuteur. Indexant le ciel comme pour rassurer sur la véracité de ses propos, d’un ton péremptoire, il trouva une justification stupide et hors-sujet : » Moi qui vous parle, j’ai mis ma vie en danger pour Sassou Nguesso. Moi qui vous parle, dans ma génération, il n’y a personne qui a défendu des dossiers aussi difficiles que moi. Donc arrêtez cette espèce de suspicion politicienne que l’on retrouve dans les débats qui se tiennent dans les cellules du PCT des quartiers ». Il continue, en disant que lui, Alain Akouala, a sacrifié sa vie pour sassou Nguesso. Et de sa génération, il est le seul à avoir défendu les dossiers lourds pour Sassou Nguesso.




Totalement hors-sujet, il se cabre et monte sur ses grands chevaux. A cet instant, toute son énergie est rassemblée pour corriger sa bourde, car, ce qu’il vient de déclarer est gravissime. C’est une offense directe en la personne du dieu d’Oyo.

Il est donc obligé d’user de cette digression pour faire diversion afin de ne pas répondre à la petite question d’Eric MAMPOUYA aussi simple: « Quand vous étiez au gouvernement, n’y avait-il donc pas une direction Claire? »

Cette question d’Eric MAMPOUYA est tout à fait légitime. Car l’objectif d’un débat, c’est de se comprendre, expliquer les choses qui paraissent moins claires pour éviter toute confusion ou malentendu. Mais Répondre à cette question reviendrait à confirmer son crime de lèse majesté commis, dès la première seconde de son intervention. La réponse à cette question reviendrait à démontrer que la gestion du pays n’est pas claire. Celui qui est à la tête de l’exécutif dans dans cette monarchie de fait n’indique pas une direction Claire. Il navigue à vue. Et cette phrase d’Alain Akouala n’est pas une improvisation. Cette phrase est bien pensée, car pour celui qui bataille fort pour revenir au gouvernement ne fait rien au hasard. Il croyait bien faire de prononcer cette phrase mais il n’avait pas mesurer quelle était mortifère.




En réalité, dans sa digression, lorsqu’il dit, j’ai sacrifié ma vie pour sassou Nguesso. ( J’espère qu’un jour AA nous fera part des sacrifices faits pour SASSOU).
Ils sont nombreux à nous distiller ces petits messages subliminaux :
 » Par exemple, la phrase suivante : » vous savez qui est Sassou Nguesso pour moi » du général Hainé, de son vrai nom Nianga Mbouala.

Aujourd’hui, c’est AA qui nous, livre ses secrets ( sacrifices pour sassou Nguesso, dossiers lourds pour sassou Nguesso).

Pour revenir sur l’esquive de AA, sur une petite séquence filmée de quelques minutes, AA commet deux bourdes : il vilipende la politique du gouvernement et montre ostensiblement son mépris à l’égard des militants du PCT. Ceux-là même qui vont au devant de la scène pour défendre la politique de SASSOU NGUESSO. Mais pour AA, ces militants des quartiers n’ont aucune valeur.

C’est seul lui, le sacrifié, le défenseur de grands dossiers qui devrait retenir l’attention du dieu d’oyo. Lui qui réalise des études qu’on ne voit jamais mais qu’il est le seul à en connaître l’existence. Chaque fois que AA a un micro, il doit citer une étude et balancer un gros chiffre ( c’est le cas d’une certaine étude prospective sur la population congolaise qui aurait démontrée que le Congo pourrait accueillir des millions de personnes et les nourrir sans problème. Maintenant c’est une étude sur l’économie congolaise qui pourrait générer 7 milliards de dollars américains).




Voyez vous, AA s’agite dans tous les sens. Dès qu’un micro se présente à lui, il est tenté de faire sensation en balançant une hypothétique étude pour éblouir l’assistance.Malheureusement, la mayonnaise ne prend pas. Et sassou Nguesso a compris certainement que ce Monsieur est un marchand de vent. Car il a eu pendant 8 ans la charge du dossier sur les ZES sans arriver à quelque chose. Le dossier sur les ZES est vide. On peut se demander combien de milliards engloutis. Mais sur ce chiffre là, AA est muet. Seulement, il voudrait revenir au gouvernement pour reprendre les ZES.




Je lis souvent par-ci par-là qu’Alain Akouala, Mwana ya potal !
Et bien évidemment, potal, c’est poto poto !
Poto poto qui n’est pas très loin du marché de l’ancien Marché de la PéVé que la jeune génération des « Mobobola » ne connait certainement pas. Ce marché, appelé aussi « Zando ya Bamako », en réalité c’est « zando ya ba macros ou escros » à cause de la présence des filous ou des resquilleurs.

Alain Akouala, en tant que « mwana ya potal » a t-il subit l’influence de ces macros qui sévissaient au marché de la P? Car on ne peut pas croire qu’un ancien ministre invente des études et des chiffres qu’il est le seul à connaître.
C’est une tristesse pour l’élite Congolaise. Quel gâchis ! Pitié ! Que dieu Sauve le Congo.

Tebola Babins