Le ministère des Hydrocarbures et Total discutent les accords relatifs à la gestion de Djéno

0
846

Il s’est tenu une séance de travail portant sur l’avenir du terminal pétrolier de Djéno entre le ministère des Hydrocarbures et la société Total E&P Congo, cette semaine à Brazzaville.

Jean-Marc Thystère Tchicaya, ministre des Hydrocarbures a reçu en audience une délégation du groupe français Total E&P Congo ce jeudi 29 avril à Brazzaville. Au cœur des discussions : la gestion du terminal pétrolier de Djéno dont le moratoire arrive à terme dans les prochaines heures. 

En effet, après une première autorisation de poursuite d’exploitation obtenue suite à l’entrée en possession du terminal par l’Etat congolais le 18 novembre dernier, le groupe Total s’était à nouveau vu confier la gestion du site pour une nouvelle période transitoire allant de janvier à avril 2021 en attendant l’élaboration d’un nouveau contrat de gestion de ce terminal par le gouvernement congolais.

Selon le ministère des Hydrocarbures, cette rencontre a permis aux participants d’échanger sur les « avancées des accords » sur le terminal pétrolier de Djéno. 

Des clauses qui pour l’heure ne sont pas connues du public qui attend de voir comment ce terminal continuera à produire et que l’intérêt de l’Etat soit « garanti voire même certainement amélioré » comme l’avait annoncé Jean-Marc Thystère Tchicaya l’année dernière.

L’occasion a été toute indiquée pour le ministre et ses hôtes de discuter des activités en cours de la société Total, et de la présentation du nouveau directeur de Total E&P Congo aux autorités congolaises.