La RDC veut lancer la compagnie aérienne Air Congo en partenariat avec Ethiopian Airlines

0
773

La RDC veut lancer une nouvelle compagnie aérienne. Elle s’appellera Air Congo et ne remplacera pas Congo Airways, à ce jour l’unique compagnie nationale congolaise. La nouvelle société est une joint-venture développée avec le géant africain Ethiopian Airlines. L’ambition est grande, mais les défis sont énormes.

Le gouvernement congolais est optimiste. Le processus avance et la compagnie pourra être lancée dès le premier trimestre de l’année 2022. 

La part de chaque partie est connue dans cette joint-venture. 51% pour la RDC et 49 pour Ethiopian Airlines. La compagnie éthiopienne apportera également son savoir-faire dans plusieurs secteurs dont la maintenance et la formation. 

La flotte de la nouvelle compagnie comptera dans un premier temps sept avions. Air Congo a l’ambition, non seulement de couvrir le réseau national, mais aussi d’aborder les destinations internationales qui ne sont pas soumises aux restrictions.

Cependant, pour envisager le vol en Europe par exemple, il faudra batailler pour sortir le pays de la liste noire des compagnies à risque dressée par l’UE.

Développer les infrastructures aéroportuaires

À ce sujet, le gouvernement prépare les audits de l’Organisation Internationale de l’Aviation Civile (OACI) qui vont se dérouler en 2022. 

À part le développement de la flotte, il y a aussi la qualité des infrastructures aéroportuaires. Il faut par exemple moderniser l’aéroport international de Ndjili, le plus grand du pays. Pour ce faire, le gouvernement envisage de renouveler les aides à la navigation, et de moderniser la piste et les aérogares  

Le pays ne compte qu’une cinquantaine d’aéroports alors qu’il a un potentiel pour abriter plus de 200 aéroports, aérodromes et pistes d’atterrissages afin d’arriver à un désenclavement du pays par voie aérienne, dit le ministre de Transport Chérubin Okende. Pour atteindre ce niveau, le gouvernement priorise l’approche public-privé.