La CNSS en faillite après le vol par son DG E.Ondongo de près de 3 milliards de cfa

0
9605




La caisse nationale de sécurité sociale du Congo serait sur le chemin de la faillite à l’instar de toutes les entreprises gérées par une bande de rapaces venue de l’Alima. Dans une fuite en avant, son directeur Evariste Ondongo à révélé le 03 mars dernier à Brazzaville que la situation de sa structure était préoccupante suite à la fermeture de plusieurs entreprises privées et du non paiement des cotisations par celles encore en activité. En réalité, Evariste Ondongo a juste omis de dire que lui et sa bande ont passé leur temps à voler les cotisations.

Frère du ministre Gilbert Ondongo qui l’a placé à la tête de cette structure par clientélisme, Evariste Ondongo n’a pas perdu son temps à se remplir les poches pour ainsi respecter le premier des dix commandements des originaires de la Cuvette à savoir « se servir à gogo ».




Il n’est pas anodin d’apprendre de la bouche de ses enfants et proches qu’ils sont milliardaires et que plus jamais ils ne connaîtront la famine. A l’instar de son frère, le ministre Gilbert Ondongo qui a dilapidé avec Bouya et Sassou les 14.000 milliards des fonds de générations futures, Evariste Ondongo se vante d’avoir une fortune de plus de 10 milliards de cfa.

Des caisses de la CNSS, Evariste Ondongo , selon les travailleurs aurait détourné près de 3 milliards de cfa. Ce même Ondongo a privilégié sa richesse personnelle aux pensions des retraités qui parfois accumulent deux ,voir quatre années sans prestations.

Comment peut-on avoir un cœur si dur de voir de voler l’argent destiné au paiement des pensions des personnes ayant servi loyalement la république ? Il faut juste s’appeler Evariste Ondongo.




Evariste et Gilbert Ondongo sont deux voleurs qui doivent leur survie scolaire grâce à la bonne volonté de leur défunt frère, le colonel Ossombo, qui leurs a repêché du village.A ce jour, les enfants du défunt colonel Ossombo assistent avec amertume comme leurs cousins jouissent de l’argent volé alors qu’eux vivent humblement.

Un jour, il est clair que toutes les lamentations des retraités s’abattront sur lui, vu que Dieu est bon et miséricordieux avec les justes. Le voleur se croit intouchable pendant son règne jusqu’à ce que la justice divine le frappe.