Inde: Narendra Modi demande que l’Union africaine rejoigne le G20

0
872

L’Inde continue à militer en faveur d’une meilleure représentation des pays du Sud dans les institutions Internationales. Le Premier ministre Narendra Modi a jugé, ce dimanche 27 août, que l’Union africaine (UA) devait rejoindre le G20. Seule l’Afrique du Sud a aujourd’hui une place dans ce groupe de pays, dont l’Inde assure la présidence en 2023. 

Après avoir donné son feu vert à un élargissement historique du groupe des Brics, Narendra Modi veut un élargissement du G20. Lors de son adresse hebdomadaire radiophonique aux Indiens, le Premier ministre a vanté la présidence indienne du G20 dont le grand sommet aura lieu à New Delhi le 9 septembre. 

Donner une voix aux pays africains

Pour cet événement, il a invité l’Union africaine, avec l’objectif de lui donner un statut de membre permanent. Le Premier ministre rejoint les présidents Joe Biden et Emmanuel Macron, qui se sont prononcés en faveur de l’intégration de cette organisation intergouvernementale, qui rassemble plus de 50 pays africains. 

L’objectif est de donner une voix aux pays africains au sein du G20, dont beaucoup considèrent qu’il est dominé par les pays riches occidentaux. « L’Inde ne peut pas rester les bras croisés face aux problèmes urgents auxquels les pays du Sud sont confrontés », juge son ministre des Affaires étrangères indien, Subrahmanyam Jaishankar.

Politique d’ouverture

Une politique d’ouverture qui vise aussi la Chine, même si elle n’est pas nommée directement. Narendra Modi a indiqué qu’après le Covid-19, il était important de construire de nouvelles chaînes mondiales d’approvisionnement.