En formation militaire de la Garde Républicaine, des filles obligées de piper les chefs instructeurs

0
1740

C’est de la dépravation totale des mœurs qui s’est installée au sein de la Garde Républicaine avec l’introduction de certaines pratiques obscènes dans la formation militaire. Des filles qui ont choisi de servir sous le drapeau subissent tout type d’humiliation sous couvert des exercices d’endurance. Les chefs instructeurs obligent ces filles à les faire une fellation prétextant que cela peut arriver dans une guerre si elles étaient capturées par l’ennemi.

La formation militaire de la Garde Républicaine prend des tournures sexuelles à cause de certains instructeurs véreux qui en profitent pour réaliser leurs appétits. Ce qu’ils n’exigent pas aux hommes est exigée aux filles qui se doivent de se plier aux normes d’une formation militaire.

Parmi les exercices de cette formation, on y a ajouté le fellation dont les filles sont obligées de pratiquer pour ne pas être recalées. Un bonheur pour les instructeurs qui peuvent abuser de leur autorité envers ces pauvres filles qui croient échapper au chômage en s’engageant dans les forces armées congolaises.

Totalement hors contrôle du Haut Commandement Militaire, la Garde Républicaine est devenue la chasse gardée de la présidence qui en a fait une milice. 98% de ses éléments ne sont constitués que des ressortissants du Nord jugés loyaux au régime de Brazzaville.

Ces filles militaires qui se font abusées par les instructeurs deviennent à la longue leurs maîtresses bien qu’elles soient mariées. Cet abus sexuel est même utilisé dans la promotion des galons.