Détournements massifs des milliards à la CNSS par son Dg Evariste Ondongo

Nous avons dé­cou­vert après in­ves­ti­ga­tion et plu­sieurs mois d’en­quêtes qu’un cer­tain dé­nommé Ké­vin dit Zi­zou qui opé­rait déjà à l’époque de l’agent comp­table Oboma Da­vid a trouvé le moyen de conti­nuer à per­ce­voir de l’ar­gent à la Cnss , mon­tant se si­tuant entre 10 et 30 mil­lions chaque se­maine payé par Ma­dame Adé­laïde de Mo­louba sur ordre du DG Eva­riste On­dongo.

En ef­fet ce mon­sieur se fait pas­ser pour un membre de la fa­mille pré­si­den­tiel proche de Ed­gard Nguesso et Wamba Sas­sou ce qui lui per­met de ren­trer un peu par­tout et d’exer­cer une cer­taine in­fluence . Grâce à cet ar­gent ce Mon­sieur s’est construit deux vil­las une à ouenze et une autre au pla­teau en construc­tion, ainsi que des voi­tures de luxe.

Nous rap­pe­lons que ce Mon­sieur n’a au­cun di­plôme et pré­tex­te­rait qu’il au­rait des mar­chés à la Cnss qui jus­ti­fie­rait le paie­ment de ces mon­tants chaque se­maine ce qui est to­ta­le­ment faux et vé­ri­fiable. ( mar­ché pour mas­quer l’ar­gent qu’il per­çoit).

Nous sommes outres de consta­ter qu’après l’épi­sode Abem­det et Eyoka Mi­kia ayant en­gendre le li­cen­cie­ment de l’agent comp­table Oboma Da­vid , le DG Eva­riste On­dongo n’a ja­mais été in­ter­pellé afin de s’ex­pli­quer sur cette af­faire car sans sa si­gna­ture l’agent comp­table ne peut pas sor­tir de fonds dans les banques.

Ce même DG qui sans re­te­nue montre et exhibe à tous sa ri­chesse à grande pompe ti­rée des caisses de l’Etat et du contri­buable s’of­frant ainsi toute une ruelle à Moun­gali en ache­tant toutes les par­celles à gauche et à droite de son hô­tel nommé « Africa » jus­qu’àu bord de l’ave­nue de la paix , un com­plexe hô­te­lier exu­bé­rant à Ngabe, des vil­las en France en Afrique du Sud , à Dubaï et rou­lant en Rolls Royce en France et aux États Unis pen­dant ces sé­jours.

Peut il ap­por­ter les preuves de l’ori­gine fi­nan­cière d’ac­qui­si­tion de tous ces in­ves­tis­se­ments?

Au mo­ment où le Pré­sident de la Ré­pu­blique se bat pour chan­ger les mœurs lut­ter contre les anti va­leurs et la cor­rup­tion Mon­sieur On­dongo et ces com­plices se jouissent de l’im­pu­nité au dé­tri­ment des pauvres re­traites qui souffrent.

Nous in­vi­tons les au­to­ri­tés à réel­le­ment se pen­cher sur le dos­sier de la CNSS qui ris­quera de fi­nir sur les mé­dias in­ter­na­tio­naux et qui de­vient une tâche pour la na­tion en­tière. Le Gé­né­ral Obara ami in­time de Eva­riste On­dongo le pro­tège et est avec lui au quo­ti­dien à l’hô­tel africa ou tous les mon­tages se montent .

Il est donc temps que le Mi­nistre Ayessa Fir­min prenne ce dos­sier en main , que le DG et ces com­plices soient ar­rê­ter et mis en exa­men par le Pro­cu­reur de la Ré­pu­blique. Et que la cel­lule anti cor­rup­tion di­li­gente une équipe d’en­quê­teurs pour éplu­cher tran­sac­tion par tran­sac­tion les dé­cais­se­ments de la Cnss et leurs uti­li­sa­tions.

Mon­sieur Ké­vin doit être in­ter­pelle ar­rêté et écouté afin qu’il s’ex­plique sur sa pré­sence toutes les se­maines au bu­reau de l’agent comp­table et jus­ti­fie les rai­sons de l’ar­gent qu’il per­çoit. Mon­sieur Eva­riste On­dongo est de­venu une honte pour la Cnss et on ne peut conti­nuer à as­sis­ter à ça.