Congo : L’UPADS exige au gouvernement la gratuité de l’eau et électricité durant la pandémie du coronavirus




Pour une fois au moins cet ex grand parti national a fait une déclaration allant dans le bon sens malgré sa connivence avec le pouvoir en place. Honoré Sayi, son porte parole a exigé du gouvernement d’exempter aux Congolais le paiement des factures d’eau et électricité pendant tout le temps que va durer la pandémie. Une décision sage et adéquation avec les mesures prises par ce même gouvernement pour contenir la propagation du virus. Cette mesure permettra aux Congolais de satisfaire leurs besoins élémentaires.

Se laver les mains est l’une des mesures primordiales dans la prévention de la pandémie, et sans eau courante permanente cela ne peut se faire. Déjà au Congo, un pays débordé des cours d’eau, fleuves et rivières, l’eau du robinet est une denrée très rare bien que chaque mois les factures sont effectives.




Eu égard à la situation exceptionnelle que vit le pays, l’UPADS, ex parti au pouvoir que dirige lamentablement Pascal Tsaty Mabiala, a pour une fois pensé réellement aux intérêts des populations. Par la voix de son porte parole, Honoré Sayi, ce parti a exigé au gouvernement la gratuité de l’eau et de l’électricité en cette période de coronavirus afin de les permettre de mieux l’affronter.

Les mesures prises par le gouvernement vont limiter à cause de leur caractère restrictif, les revenus financiers des Congolais, dont la majorité vivent au jour le jour. Les exempter du paiement des factures d’eau et courant allégera dans une moindre mesure leurs difficultés quotidiennes.




Une chose est la demande de l’UPADS et autre chose est la réponse du gouvernement.Un peu partout en Europe, les gouvernements ont pris des mesures allant dans ce sens, mais au Congo, il est connu de tous que les autorités na travaillent pas pour le peuple, mais plutôt pour eux-mêmes. La grande utopie sera brisée si pour une fois, cette exigence de l’UPADS était prise en considération par la bande à Sassou-Mouamba.