Sassou- Kolelas : les deux familles négatives qui manipulent les congolais pour leurs intérêts

0
759




Au Congo, il existe deux familles qui sont à la base du malheur de toute une nation. Ce sont les familles Sassou Nguesso et Kolélas. Si la première a pour mission de contrôler la partie septentrionale, la deuxième elle, maîtrise le Pool et ses populations dispersées un peu partout. Bien que ses ressortissants soient les farouches opposants à Sassou, ils finissent toujours par voter lors des élections, son allié Kolélas.

Denis Sassou Nguesso a su maîtriser grâce à la peur le nord du pays.La maîtrise du Sud étant une tâche difficile, il a cherché des traites pour lui servir d’alliés. Et c’est dans le Pool que son choix s’est porté. Ancien chef des services de renseignement du pays, Sassou Nguesso maîtrise mieux les facteurs comportementaux de chaque région du pays et sait choisir ses pions comme un bon joueur du jeu d’échecs.




Après la conférence nationale souveraine, largement contrôlée par le Pool, Denis Sassou Nguesso a jeté son dévolu sur Pascal Lissouba du Grand Niari, qui a finit par lui tourner le dos une fois au pouvoir. Depuis, il n’a plus jamais fait confiance aux ressortissants de cette partie du pays, préférant les utiliser loin de lui. Les cas Emille Ouosso, Pierre Mabiala, Tsaty Mabiala.

Denis Sassou Nguesso sait pertinemment que ses meilleurs alliés ne peuvent qu’être du Pool malgré le bruit de leur base. Un gars du Pool ne votera jamais celui du Grand Niari, vice versa et surtout moins celui du nord. En somme, le Pool ne vote que le Pool, et c’est là le grand secret pour les avoir dans la poche.

Contrairement aux ressortissants du Grand Niari, capables de se passer de leurs leaders, ceux du Pool demeurent fidèles à jamais. Un sentiment renforcé après la présidentielle de mars 2016 dont les véritables résultats en possession de Sassou ont renforcé ce sentiment.




Parfait Kolélas qui se savait être au deuxième tour avec Jean Marie Michel Mokoko s’est vite planqué pour ne pas compromettre le pouvoir de son père adoptif Denis Sassou Nguesso. La suite est connue de tous.

Après avoir reçu 500 millions de cfa en guise d’alliance  pour fragiliser le récent pouvoir de Pascal Lissouba, Bernard Kolelas qui selon les dires de ses partisans se serait évanouie a finit par rejoindre encore Lissouba en pleine guerre contre Sassou. Très vite, le Pool a trouvé en Ntoumi, le nouveau leader, avant le retour de la famille Kolelas.

La réconciliation signée entre les deux familles, Bernard Kolelas a confié sa progéniture entre les mains de son frère Denis Sassou Nguesso. La guéguerre entre les frères Landry et Parfait pour le contrôle du MCDDI nous a dévoilé de nombreux secrets cachés que les populations auraient pu saisir pour rejeter cette famille. Mais hélas !




Aussi têtus et farouches opposants qu’ils peuvent l’être, Sassou Nguesso sait très bien que le dique de contention des ressortissants du Pool est la famille Kolelas. L’UPADS, jadis parti bien implanté dans le Grand Niari a volé en éclat après le départ de Pascal Lissouba. La gestion chaotique de ses dirigeants au pouvoir a poussé les populations de leur tourner le dos. «  On est pas des moutons pour vous suivre » a été la phrase entendue par Tsaty Mabiala et sa bande lors de leurs tournées dans les trois régions.

L’une des filles Kolelas est aussi l’un des bureaux du puissant et éternel TPG Ngondo pour garder les liens avec la Cuvette. C’est la famille.Lors de sa rentrée politique au palais des congrès, Parfait Kolélas n’a pas hésité à déclarer qu’il pourrait soutenir en 2021 son père Denis Sassou Nguesso. Comprendra qui pourra !