Adada dépense 50.000 euros ( 32 millions cfa ) pour fermer le site Sacer

0
1964




L’ambassadeur du Congo en France, Rodolphe Adada reproche au site d’information sacer-infos.com de l’avoir traité de voleur dans un article où ses avoirs financiers dans les paradis fiscaux étaient révélés. L’éternel homme politique congolais nie catégoriquement être un voleur et réclame 1 euro de dédommagement symbolique pour outrage au diplomate.

Le vendredi 17 dernier au tribunal de Grande instance de Paris, les deux parties de sont retrouvées pour l’audience de fixation. Accompagné de plusieurs membres de la lutte, John Binith Dzaba, le président du mouvement politique SACER s’est maintenu ferme sur ses accusations face au juge et avocate d’Adada.




Après plusieurs heures d’audition, le juge a décidé de la célébration du procès le 19 octobre 2020, le temps pour les deux parties d’apporter davantage de preuves aux allégations.

Mais le patron du site Sacer, c’est une manœuvre de plus du cabinet d’avocat qui représente Rodolphe Adada pour lui soutirer les sous. Plus la procédure dure, plus il gagne. A ce jour, selon des indiscrétions, l’ambassadeur du Congo serait déjà à 50.000 euros soit 32 millions de cfa de frais d’avocat.

Pourquoi autant d’argent contre Sacer ?

Il est claire que le site Sacer-infos.com dérange le pouvoir de Brazzaville qui chaque fois tente de le faire passer pour un diffuseur de Fakes News afin de le discréditer. Mais à Mpila, depuis 18 mois, une équipe aurait été constituée pour traquer les sources qui fournissent des infos sensibles à ce site.

Le site Sacer va trop loin dans la livraison des infos qui dérangent le régime et il faut à tout prix le fermer. Des sommes d’argent colossales ont été déjà proposées au patron de ce site pour ne plus attaquer la famille Sassou Nguesso et surtout Jean Jacques Bouya.




La main de François Soudan et Arlette la ministre

Le site Sacer-infos.com a subi pendant deux semaines une attaque des hackers depuis la Chine qui a contraint sa fermeture. Par ailleurs, le journaliste français de jeuneafrique et gendre de Denis Sassou Nguesso, François Soudan a exercé des pressions auprès de l’hébergeur de Sacer pour obtenir le retrait d’un article mettant en évidence son fiasco financier au Burkina Faso.

François Soudan s’est même permis d’attaquer à travers un éditorial stupide le site sacer-infos.com sur son journal jeuneafrique.com. Il a traité sacer de tous les noms.Sa femme Arlette Soudan en a aussi profité pour obtenir le retrait d’un article évoquant ses tendances incestueuses avec son oncle.

La colère de Claudia Sassou, son père et les millions de Bouya

Le cabinet Hawkins & Pond a été mandaté par Denis Sassou Nguesso pour pousuivre le site Sacer pour un article mettant en doute la volonté réelle du Congo de sauvegarder l’environnement. Dans cet article dont voici le lien :http://sacer-infos.com/sassou-incapable-de-gerer-les-ordures-menageresmais-veut-sauver-lenvironnement-le-matalana-nul/ l’auteur se demandait comment Sassou Nguesso qui est incapable de gérer les ordures ménagères de son pays peut-il sauver environnement ?

Cela a été qualifié de diffamation, allégations mensongères, injures publiques, atteinte au droit à l’image et à la vie privée par Sassou et ses avocats.




Si Claudia Sassou a déjà à ce jour à travers ses avocats adressé plus de six courriers de retrait d’articles à Sacer, Jean jacques Bouya lui a tout simplement voulu jouer à la congolaise. Le patron des Grands Travaux a proposé 10.000 euros négociables à la hausse au Sacer pour lui foutre la paix et l’oublier.

Très rare que les Fakes News de Sacer soient l’objet de marchandage financier et surtout d’attention particulière du pouvoir de Brazzaville et associés.