Traités de dormeurs par un journaliste sportif, les Sénateurs lui coupent le salaire

0
1429

Les Sénateurs ont décrié le vendre 02 avril 2021 les propos quasi injurieux, selon eux, dont a usé le  journaliste sportif de télévision nationale congolaise, Alain Pasteur après l’élimination des Diables rouges le mardi 30 mars dernier. Les membres de la chambre haute du parlement ont jugé inadmissible que le journaliste ait comparé les Sénateurs aux Diables rouges dont la mauvaise prestation face à la Guinée Bisseau (3-0) lors du match comptant pour la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2021 a eu pour conséquence la débâcle de l’équipe nationale.

Inscrit dans les divers lors de la plénière du vendredi 02 avril 2021, l’affaire a suscité plusieurs réactions dans l’hémicycle. Le Sénat a très mal apprécié les commentaires du journaliste lors de son passage comme invité du journal de 20 heures pour commenter la unième débâcle de l’équipe des diables rouges.

Une intervention au cours de laquelle le journaliste a usé des expressions qui font « allusion aux Sénateurs », en comparant les joueurs de l’équipe nationale aux membres de la chambre haute du parlement. « Nous avons suivi le journaliste qui faisait les commentaires. Il a tout de suite fait une comparaison de la débâcle de notre équipe de football aux sénateurs. Que voulait dire cette comparaison qui frise un peu le dénigrement, l’injure à la limite ? », S’est interrogée la vénérable Odette MASSOUSSA.

Des propos qui ne passent pas auprès des Sénateurs pour qui cette comparaison donne une image édulcorée du Sénat. « Il faut avoir le sens de la mesure parce que nous savons quelle opinion on véhicule lorsqu’il s’agit des sénateurs. L’impression que l’on donne et entretient c’est que c’ici (au Sénat, NDLR) c’est une chambre des dormeurs. C’est des gens fatigués dont la contribution est quasiment nulle et les joueurs là se comportaient textuellement comme les Sénateurs. C’est l’impression! Ce journaliste a parlé le mardi, il a dit et redit hier : ‘’Nous l’avions dit. Ils se comportent comme des Sénateurs’’», s’est indigné le Président du Sénat, Pierre NGOLO.

Malgré l’existence de l’expression française « train de sénateur » qui fait référence à l’allure  de travail d’un sénat,  le contexte dans lequel la comparaison a été faite n’est ne cadre pas pour les Sénateurs qui se sentent lésés par ces propos du journaliste.

« Quelle image veut-on véhiculer du sénateur ? Ce qui est dit des joueurs n’est pas déjà intéressant, mais eux ils méritaient cela. De là à faire allusion au Sénat, la justification est difficile à donner ».  Il n’est pas bien que dans ce genre de débats on fasse des allusions qui, interprétées dès le premier degré, ressemblent à un manque de considération et à de l’offense. Je ne suis pas en train de penser et c’est l’opinion qu’on véhicule que ce Sénat-ci est un sénat des dormeurs. On devrait éviter ce genre d’écarts », a-t-il renchérit avant de demander aux membres du gouvernement présents dans l’hémicycle de notifier cette réaction du Sénat au gouvernement.

A noter que cet incident est le deuxième du genre né de l’élimination des diables rouges, la première étant la sortie médiatique de Delvin NDINGA sur les pratiques malveillantes du Premier vice-président de la FECOFOOT, Jean Médard MOUSSODIA qu’il a accusé d’avoir imposé les onze de départ au coach Barthélemy NGATSONO, lors du match retour Guinée Bissau – Congo.