Théâtre-Covid19  : Mvouba et les députés donnent un chèque sans provision de 50 millions à Mouamba

0
1484




Comment Clément Mouamba, un ex banquier peut-il être feinté comme un bébé par une bande de députés aussi arrivistes et incompétents menés par Isidore Mvouba?Devant les cameras, matalana oblige, on a tous vu comment protégé d’un masque, isidore Mvouba, président de l’assemblée nationale a remis au premier ministre Clément Mouamba un chèque de 50 millions en guise de leur contribution à la lutte contre le Coronavirus. C’est en voulant toucher cet argent que l’arnaque a été dévoilée par la banque sino congolaise. Une mauvaise opération de communication en ces temps de pandémie




Le Congo selon les autorités est une scène de théâtre où les politiciens sont les principaux acteurs. Cette fois ci, la pièce de théâtre a eu lieu à la primature au centre-ville avec deux protagonistes s’appropriant les rôles de deux guignoles. Sur la photo qui a immortalisé la bêtise, on pouvait reconnaître les deux acteurs dont l’un dirige l’assemblée nationale et l’autre le gouvernement de la république et l’équipe de riposte contre la pandémie de Covid19.

L’image est digne du scénario d’un film ou d’une série catastrophe. Et pourtant, c’est bien la réalité au Congo-Brazzaville. Ce jeudi 2 avril 2020, le premier ministre congolais, Clément Mouamba a reçu un chèque de 50 millions de FCFA de la part du président de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba, le bureau et les présidents des commissions,  pour lutter contre la propagation du Covid-19, en portant un masque et des gants de protection. Isidore Mvouba en a fait de même en portant un masque.

Ce chèque de 50 millions de FCFA a été reçu en pleine épidémie de coronavirus.




Pour l’occasion, le président de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba, le bureau et les présidents des commissions ont porté des masques et des gants de protection.Un vrai théâtre !

Les députés congolais ne voulaient pas rester en marge des actes posés préalablement par la banque UAB et le PCT qui ont apporté leur soutien financier à ce fond crée pour la circonstance par le chef de l’État.




Quand les courtiers du premier ministre se sont rendus à la banque Sino Congolaise pour entrer en possession de leur dû, il leur a été notifié que le compte auquel le chèque est lié n’était pas accrédité de cette somme. Ce qu’on appelle «  chèque sans provision ».

Le Congo est un pays dirigé par des rigolos qui se soucient plus de la communication que des actions concrètes. Pour Isidore Mvouba et sa cohorte de députés, l’essentiel a été fait, tout le monde a vu à la télé comment il a remis son chèque de 50 millions à Mouamba.Le reste, ce n’est pas son problème.

Dans le calme, Mvouba savoure son but marqué contre Mouamba, lequel sans doute pensait déjà volé une partie de cet argent.But na filet… !