Télé Congo, numéro un des fake news au Congo

0
1866




A l’heure du numérique et des réseaux sociaux, où, les gouvernements autoritaires se plaignent des fausses nouvelles qui vont contre leurs intérêts, des chaînes nationales à leur service jouent pourtant très bien ce rôle. Le perroquet national Thierry Moungala prend chaque fois du plaisir à transformer la vérité en fake news, oublie qu’il gère la boite qui propage la majorité des fausses nouvelles au Congo. Télé Congo est cette chaîne dont la seule vérité est « bonjour, bonsoir, bienvenue sur la chaîne nationale ». Le reste n’est que fake news. Si Sassou dit que le Congo se trouve en Amerique latine, Télé Congo est capable de faire des tribunes pour confirmer cela, avant que Moungala ne le soutienne.




C’est cette même chaîne qui en 2015, a fait avaler aux congolais les avantages de la nouvelle république suite à la modification de la constitution permettant au dictateur national de briguer un autre mandat. Aujourd’hui, la réalité est connue de tous. Ce n’était qu’un mensonge grossier qui coûte chère à la Nation. Point n’est besoin ici de détailler les conneries de cette nouvelle république tant vantée par Télé Congo. Un gros fake news.




Il en est de même pour tous les slogans populistes du dictateur relayés et soutenus par Télé Congo. Ni la nouvelle espérance, le chemin d’avenir ne sont visibles au Congo. La chaîne nationale est même complice des entraves à la liberté des congolais. C’est sur cette même chaîne que le perroquet national est venu affirmer avoir détenu un terroriste islamiste qui prévoyait des attentas contre les intérêts américains et français à Brazzaville. Jusqu’à ce jour, personne n’a jamais vu le visage de ce terroriste, pourtant les Kulunas et détenus politiques sont exposés.




Alors que le CHU est resté pendant un bon moment fermé à cause de la mauvaise gouvernance, Télé Congo annonçait le contraire. Ce plus grand relai des fake news du pays a même affirmé que l’éboulement de la corniche était causée par le changement climatique. Au début de la pandémie du coronavirus, on a vu tous sur Télé Congo, un flatteur du PCT affirmé que la présence du virus au Congo n’était qu’un fake news.




Mais les autorités politiques de ce petit pays d’Afrique centrale ne voient des fake news que sur les réseaux sociaux. Alors que tout le monde sait que les fonds des générations futures ont été spoliés par quelques barons du pouvoir, Télé Congo soutient que cet argent a été investi dans différents ouvrages.

Tout ce qui brille n’est pas de l’or dit-on souvent, et Télé Congo en est un exemple, surtout avec Moungala à la salle de machines.