L’armée est la seule entreprise gérée par un Mbochis qui marche au Congo

0
877




Au Congo, la majorité des sociétés ont fait faillite à cause la mauvaise gestion des personnes nommées par clanisme à leurs têtes. Même la fonction publique peine à payer mensuellement les salaires des fonctionnaires. L’unique entreprise gérée par un Mbochis qui échappe au déclin reste l’armée congolaise, grâce à son rôle de rempart du pouvoir. Pléthorique et inutile, elle est composée à 90 % des ressortissants du nord, qui croient par là contrôler à jamais le pays .




Les ressortissants du nord, hissés à la tête de toutes les entreprises du pays, se sont avérés être des incompétents notoires au point d’emmener tout un pays à la faillite.Maintenir le pouvoir coûte que coûte malgré l’incapacité de gestion est une vertu des médiocres qui ont jeté dans la poubelle la méritocratie.




Même la SNPC a fait faillite au Congo. La seule entreprise ayant un ressortissant de la Cuvette à sa tête qui tient encore le coup, reste l’armée congolaise. Tout dictateur a toujours la manie de choyer son armée au détriment du reste de la population.C’est le cas de Denis Sassou Nguesso.

Pléthorique, et composée à 90 % des ressortissants du nord du pays, l’armée congolaise a pour unique ennemi le peuple désarmé. Elle n’a jamais répondu aux nombreuses provocations des forces armées angolaises, qui violent les frontières à leur guise, arrivant même à hisser leur drapeau à Kimongo.




Il y a quelques jours, Denis Sassou Nguesso, venait de s’approvisionner en armement pour le bonheur de cette troupe inutile qui peuple les casernes. Un acte qui prouve la bonne santé de cette institution ethnique au service d’un homme et non de la nation.

Les fonctionnaires congolais peuvent aligner des retards de salaire, mais jamais les militaires selon la logique Sassou Nguesso. Si au moins, cette armée qui ne combat jamais pouvait être utile au pays avec sa bretelle du Génie militaire.