Avec des tarifs d’arnaque, Air France n’autorise désormais qu’un seul bagage sur la destination Congo

0
2175

Alors que les Maliens ne veulent plus de la France pillarde des richesses de leur pays sur tous les plans, les autorités Congolaises se taisent encore sur le comportement d’Air France qui a décidé unilatéralement de passer de deux bagages ( 23kg) en soute à un seul pour tout voyageur à destination du Congo. Non seulement cette société applique les tarifs les plus chers avec une qualité service nulle, elle fait du deuxième comme excédent.

Les Congolais qui enrichissent encore Air France qui se sont présentés ce matin à Roissy pour embarquer dans le vol à destination de Pointe-Noire, ont dû débourser la somme de 150 euros pour leur deuxième bagage. Air France a décidé de mettre fin au deuxième gratuit dans son souci de se faire des sous sur le dos de ses passagers Congolais alors que ceux d’autres continents ne le subissent pas.

Il est clair que la France a toujours considéré l’Afrique comme un continent d’enrichissement pour ses sociétés et son refus contrairement aux vœux des Maliens de s’en aller le prouve.

L’UE qui avait libéralisé son ciel devrait aussi aux sociétés aériennes africaines d’opérer des rotations au départ de Paris vers toutes les capitales du continent noir. Cela est déjà possible avec l’Amérique et l’Asie. Mais Air France magouille toujours pour détenir le monopole sur les destinations francophones d’Afrique et torpille même les compagnies aériennes africaines.

Pour se rendre à Pointe-Noire, un passager doit débourser plus de 1500 euros par Air France pour un seul bagage de 23 kg gratuit, alors que pour le même trajet avec transit à Addis Abeba, Ethiopian offre des billets à 1100 euros avec deux bagages gratuits de 23 et 26 kg.

Il revient aux autorités Congolaises de sommer Air France d’arrêter d’arnaquer les Congolais, aussi d’arrêter de torpiller ses concurrents en Afrique. Mais surtout, les passagers Congolaise devraient prendre conscience et privilégier les compagnies africaines pour leurs voyages au pays