Stade Alphonse-Massamba-Débat : la société Greenfields insiste sur la maintenance de la pelouse

0
364

« Le seul problème que le stade Alphonse-Massamba-Débat a en ce qui concerne sa pelouse,  c’est la maintenance », a indiqué la société Greenfields, spécialisée dans l’entretien des pelouses, lors de la visite du chantier du Centre technique d’Ignié par les dirigeants de la Fédération congolaise de football.

Le président de la Fédération congolaise de football (Fécofoot) a sollicité l’expertise de  la société dans le but de renouveler le certificat de la pelouse du stade Alphonse-Massamba-Débat dont l’expiration a été l’une des raisons de sa fermeture par la Confédération africaine de football (CAF). Le  dernier rapport de la CAF indiquait que le gazon artificiel du stade devrait  impérativement  être changé. Les autorités congolaises devraient  installer un  bon système de drainage. Le même rapport précise que le certificat  Fifa pour la pelouse du stade Alphonse-Massamba-Débat est expiré. Le gazon artificiel ne se trouve  plus en bon état, les vitres écrasées par le manque d’entretien, notamment le manque du passage régulier du balai-brosse. On a également observé plusieurs zones de brûlures sur le tapis ou d’ accros et la diminution de granulés sur le gazon artificiel. 

Cette société est à sa quatrième mission au Congo. Elle  est à pied d’œuvre pour poser les pelouses synthétiques à Ignié. C’est, d’ailleurs, elle qui avait installé la pelouse synthétique du stade Alphonse-Massamba-Débat. Jean Guy Blaise Mayolas a évoqué avec Franclin Ngwesé Ngabé, le chef du projet, sa volonté de renouveler le certificat de la pelouse  du stade mythique de Brazzaville.

« J’ai voulu profiter de leur présence pour renouveler le certificat de la pelouse du stade Alphonse-Massamba-Débat qui est expirée  parce que  ce sont eux qui  l’ont installée. La CAF a pris la décision de fermer le stade et parmi les griefs, il y avait la pelouse.  Ils vont nous aider dans ce sens. Après, il ne restera qu’à améliorer les vestiaires et le reste. Mais  pour la  pelouse, je crois que l’Etat congolais acceptera notre vœu que l’expert vienne pour certifier le terrain après les travaux que la société Greenfields fera », a souligné le président de la Fécofoot.

 Et la société est prête à  aider le Congo  dans ce sens. «Le président a souhaité renouveler le certificat de la Fifa  pour la pelouse. C’est possible parce que je sais que le seul problème que Massamba-Débat a, c’est la maintenance. Je vais passer au stade suivre moi-même la maintenance et le certificat vous sera renouvelé par un institut de test certifié par la Fifa », a déclaré  Franclin Ngwese Ngabé.

Selon lui, le problème de maintenance des pelouses reste une situation préoccupante en Afrique. « J’insiste sur la maintenance parce que c’est un problème que nous avons souvent en Afrique. On vous livre quelque chose et on vous recommande de la maintenir… », a regretté le  chef du projet. Pour éviter ce chaos, la société se propose de former à la maintenace quotidienne, hebdomadaire et mensuelle, deux ou trois personnes que la Fécofoot mettra à sa disposition.