Sangha/Likouala : la délégation présidentielle accusée de pagaille sexuelle par les populations

0
2139

Depuis le dimanche 21 mai, le président de la république et sa suite séjournent dans le département de la Likouala où il est prévu la mise en service d’une centrale électrique hybride. Bien avant le chef de l’État a séjourné dans la Sangha où il a lancé les travaux du bitumage de la route Ouesso-Pokola. Dans ces deux départementaux, les populations se plaignent de la pagaille sexuelle dont font preuve les membres de la délégation présidentielle avec leurs filles et sœurs.

Chaque voyage présidentiel à l’intérieur du pays est une occasion pour sa délégation de pervertir profitant de leur statut social et de l’argent face à la précarité de la population.

Avant même leur arrivée à Ouesso dans la Sangha, certains membres de la délégation présidentielle avait déjà demandé à leurs rabatteurs sur place de mobiliser des filles qui ont servi d’objets de plaisir durant leur séjour.

Des parents et même des hommes mariés se sont plaints du comportement de la délégation présidentielle qui ont baisé tout à leur passage. Ces filles qui se sont livrées étaient payées entre 50 et 100000 cfa.

C’est le même scénario dans la Likouala où dans la nuit de dimanche, des filles ont disparu de leurs domiciles pour rejoindre les hôtels et résidences occupés par les membres de la délégation présidentielle.