RGPH-5 : le dénombrement principal débute ce mardi

0
1120

Le coup d’envoi du dénombrement principal du cinquième Recensement général de la population et de l’habitation (RGPH-5) a été donné, le 24 avril, à Brazzaville, par la ministre du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka- Babackas, en présence des principaux partenaires du projet.

« À compter de ce 25 avril 2023 s’ouvre officiellement le dénombrement principal de la population consistant à compter et à recueillir diverses données sur chaque personne présente au Congo, ses conditions de logement et sur les infrastructures existantes », a déclaré Ingrid Olga Ghislaine Ebouka- Babackas.

En effet, l’objectif général du RGPH-5 est de disposer d’informations actualisées sur l’effectif global de la population, ainsi que ses caractéristiques démographiques et économiques. Aussi, les résultats de ce recensement déboucheront sur une cartographie géo-référencée des localités et des infrastructures de base pour les besoins d’aménagement du territoire ainsi que de suivi de la politique de décentralisation. Son aboutissement permettra également de posséder une base de sondage exhaustive d’unités aréolaires pour les enquêtes futures et la mise en place d’un système d’information.

« Après les activités préparatoires en 2017, la phase pilote (cartographie et dénombrement pilotes) en 2018 ; la cartographie censitaire en 2020 ; enfin, le dénombrement principal intervient en 2023 précédé de la mise à jour de la cartographie censitaire. Le commencement d’une étape décisive. J’invite donc la population ainsi que tous les partenaires à adhérer pleinement à cette opération en vue de sa bonne réussite », a précisé la ministre en charge de la Statistique, ajoutant que l’enquête démographique répond aux normes et standards internationaux.

Le gouvernement congolais bénéficie, pour cela, de l’appui de la Banque mondiale (BM), à travers le Projet de renforcement des capacités en statistiques, et du Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap). Selon la représentante résidente de la BM au Congo, Korotoumou Ouattara, le dénombrement principal est une opération capitale qui permettra de fournir des indicateurs démographiques et socio-économiques aux décideurs et planificateurs pour l’élaboration des plans et stratégies de développement économique…

Dans cet élan, Korotoumou Ouattara a sollicité du personnel impliqué dans le processus la responsabilité et la rigueur pour assurer le succès de cette opération et garantir la qualité des informations précieuses qui seront collectées.  « Je nous exhorte à ouvrir nos portes au recensement », a-t-elle lancé.

Le représentant résident du Fnuap, Victor Rakoto, s’est réjoui du lancement de l’opération qui aidera le Congo à disposer des données fiables et récentes pour une meilleure prise de décision, une planification de développement et pour conduire au mieux la mise en œuvre du Plan national de développement ainsi que des différents politiques et programmes sectoriels.