Près de 400 enseignants volontaires recrutés à l’Enseignement technique

0
376

393 enseignants volontaires ont été recrutés au ministère de l’Enseignement technique et professionnel cette année. La note y relative a été signée le 1er avril dernier par le ministre de tutelle, Ghislain Thierry Manguessa Ebome.

Dans une note de service datant du 1er avril dernier, le ministère de l’Enseignement technique et professionnel a annoncé le recrutement des enseignants volontaires pour le compte de l’année scolaire 2021-2022. 

Ils sont au total 393 enseignants de tout genre qui ont été recrutés par le ministère. Ces enseignants dispenseront des cours dans plusieurs domaines notamment en informatique, mathématiques, musique, comptabilité, comptabilité et gestion, production végétale, déontologie et législation et anglais.    

Le ministère précise qu’ils ont été affectés dans les différents établissements de l’enseignement technique et professionnel implantés sur toute l’étendue du territoire national.

Il s’agit entre autres, des écoles de Pointe-Noire, Dolisie, Djambala, Komono, Sibiti, Madingou, Mouyondzi, Kinkala, Boko, Kindamba, Mindouli, Abala, Oyo, Ouesso, Lekana, Owando et Oyo. 

Les intéressés signeront un contrat de volontariat, indique la note. 

Ce recrutement vise à renforcer l’effectif du corps enseignant jugé déficitaire par les pouvoirs publics. 

« Nous sommes confrontés à un problème récurrent de déficit du personnel enseignant, et chaque année nous avons des enseignements qui ne sont pas dispensés, et qui lors des examens ne sont pas évalués. Nous avons fait un inventaire de ces enseignements non dispensés et le ministre a voulu que nous lançons un appel à candidature pour que ce recrutement soit le plus transparent possible », avait déclaré David Anga, l’inspecteur général de l’Enseignement technique et professionnel lors d’une tribune en février dernier.

Notons que le Comité national des enseignants prestataires et bénévoles du Congo avait procédé à la levée conditionnelle de la grève des enseignants prestataires et bénévoles du Congo le 27 avril dernier.

L’une des exigences était un recrutement en masse de tous les enseignants, prestataires et bénévoles dans au plus tard le 15 mai 2021.