Plusieurs ministres congolais doivent 18 millions cfa aux proxénètes Kinois

0
2012

La tentative d’assassinat du ministre de l’intérieur congolais Raymond Mboulou vient de révéler à l’opinion un fait inexplicable avec des ministres débiteurs des proxénètes de la RDC. Ces Kinois réclament 18 millions fcfa à plusieurs ministres en concept de livraison des filles mineures de la RDC à des fins sexuelles.

Non seulement ils endettent le pays avec des prêts d’argent à l’étranger, les ministres du Congo contractent honteusement des dettes aux proxénètes de la RDC. « Niongo ya niar ! » s’étonnent les congolais qui ne comprennent pas comment des papas aussi responsables soient faibles des fesses des mineures ?

Franco, un nom d’emprunt, faisant parti des proxénètes de la RDC qui réclame son dû a confié à ce média être prêt à tout s’il ne trouvait pas satisfaction à ses revendications. Selon lui, au moins une cinquantaine de filles mineures Kinoises et même d’autres provinces ont été acheminées vers Brazzaville et Ngabé pour servir d’esclaves sexuels à certains ministres du Congo.

Ayant établi une relation professionnelle de confiance avec ces ministres congolais, il ne pouvait s’imaginer leur mauvaise foi au moment de passer à la caisse. « Vos ministres ne sont que des malhonnêtes qui demandent chaque fois de nouvelles filles, mais incapables de payer alors qu’ils sont très bien satisfaits » relate Franco qui a lâché une anecdote que un ministre qui aurait raconté des « bimpolyilas » lors d’une pipe.

Mais comment êtes-vous arrivés à 18 millions de dette ? Franco répond que les ministres congolais paient toujours une avance, promettant de liquider le reste par la suite. Ne pouvant les déranger et croyant en leur sincérité, les Kinois ont laissé faire et la suite est là.