Pétrole: le Congo et l’APPO signent un accord de siège

0
317





Le secrétaire général de l’Organisation des producteurs de pétrole africain (APPO), Ibrahim Omar Farouk a indiqué le 12 novembre 2020 à Brazzaville que la relocalisation du siège de l’APPO en République du Congo favorisait  une dépendance dans la gestion de la rente pétrolière par les États de la région Afrique, pour révéler les défis économiques auxquels sont en proie les nations africaines.




” Le retour officiel de l’APPO au Congo est une opportunité pour le pays, d’élaborer une stratégie afin de tirer le meilleur profit possible de ces ressources, ainsi la mission nouvelle de cette institution est de financer le développement des infrastructures du secteur des hydrocarbures et de l’énergie en Afrique.”, a fait savoir le secrétaire général de l’APPO, Ibrahim Omar Farouk lors de la signature de l’accord de siège avec le gouvernement.

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Claude Gakosso au nom du gouvernement se dit engagé à ainsi rassuré à  l’APPO de soutien multiples.” Notre gouvernement mettra tout en œuvre pour respecter les engagements de l’accord siège que nous venons de signer. Il assurera toutes les facilités dans l’exercice des activités de notre organisation  et ce en parfaite harmonie avec les engagements panafricanisme” a révélé le ministre des Affaires étrangères.




“Le retour de l’APPO en République du Congo est un véritable motif de fierté pour notre pays ” a  renchéri le ministre des Affaires étrangères, Jean-Claude Gakosso.

Cet accord siège a été acté le 15 juin 2020 lors de la session de conseil des ministres et mise en œuvre le 12 novembre 2020.

Cette organisation, a pour objectif, de : promouvoir la coopération et le renforcement de capacités entre les pays membres et autres institutions internationales dans tous les domaines de l’industrie pétrolière et gazière, de  promouvoir le développement des marchés régionaux et des stratégies coordonnées énergétique sur le continent, de promouvoir la diversification des marchés en favorisant les achat locaux, l’emploi et la promotion du genre, dans le secteur des hydrocarbures, ainsi que la politique de protection de l’environnement.