Le gouvernement veut vacciner 750 000 personnes en 45 jours

0
365

Lors de la réunion de présentation de l’opération “Coup de poing” le 18 octobre dernier, le premier ministre, Anatole Collinet Makosso a annoncé l’une des missions principales de ce plan d’urgence à savoir, le renforcement de la vaccination, qui selon lui demeure le moyen le plus sûr et plus efficace pour lutter contre la Covid-19.

La forte augmentation des cas positifs et du nombre de décès observés au Congo au cours des dernières semaines, a conduit le gouvernement à la mise en œuvre de l’opération “Coup de poing” visant une rapide implémentation des mesures édictées dans le cadre de la riposte contre la Covid-19

Au cours des 45 jours que va durer cette opération, le gouvernement s’est fixé comme objectif de vacciner au moins 750 000 personnes afin d’atteindre un total de 1 029 089 personnes vaccinées, soit une couverture vaccinale de plus 20 %.

Un enjeu de taille au vu des données actuelles de vaccination dans notre pays depuis le lancement de la campagne le 24 mars 2021. Moins 5% de la population est entièrement vacciné et 418 036 doses de vaccins ont été administrées jusqu’au 18 octobre.

Des chiffres qui sont encore loin des objectifs fixés dans le cadre de la campagne nationale de vaccination c’est à-dire loin d’atteindre 30% de couverture vaccinale en fin d’année et 60 % à la fin du premier semestre 2022.

Afin d’intensifier la vaccination, le gouvernement compte déployer des équipes mobiles de vaccination dans les établissements scolaires et universitaires, les administrations publiques et privées, y compris les formations sanitaires et dans les lieux de culte.

Le nombre de sites fixes de vaccination va être augmenté avec la création de 17 nouveaux dans les arrondissements de Brazzaville et de Pointe-Noire. Ainsi, le nombre de sites fixes de vaccination va passer de 77 à 94 sur le territoire national.

Le chefs des quartiers, des villages, des zones et des blocs, les organisations de la
société civile et les confessions religieuse sont appelés à accompagner le gouvernement afin de sensibiliser les populations à la vaccination dans leurs milieux respectifs.

Le plan d’urgence qui sera en vigueur au cours des 45 prochains jours vient en réponse à la forte augmentation du nombre de cas enregistrés ces dernières semaines. Le dernier bilan épidémiologique fait état de 446 nouveaux cas confirmés de COVID-19 dont 202 à Brazzaville, 241 à Pointe-Noire, 1 dans la Sangha, le Kouilou et dans le Niari; 8 décès dans la période du 15 au 18 octobre.