Le Congo opte pour l’informatisation du système national d’état civil

0
368

Les travaux de l’atelier de validation de la politique nationale de réforme et de modernisation de l’état civil en République du Congo tenus cette semaine ont été sanctionnés par l’adoption de la biométrie dans le système national d’état civil.

Il s’est tenu du 05 au 06 octobre derniers, l’atelier de validation de la politique nationale de réforme et de modernisation de l’état civil en République du Congo, sous l’autorité du ministre de la Population Gilbert Mokoki.

Les participants ont plaidé en faveur de l’amélioration du système national d’état civil pour prévenir les risques d’apatridie. Lors de ces travaux, il a été constaté que notre système d’état civil présente de nombreuses défaillances, 200 000 personnes vivent sans acte de naissance en République du Congo. 

« On ne saurait concevoir un développement national avec un système d’état civil déficient, entendu que l’état civil est le socle de toutes les politiques de développement », a indiqué le ministre Gilbert Mokoki.

L’usage de la biométrie permettra d’avoir entre autres, un seul numéro d’enregistrement national pour chaque Congolais (chaque pièce d’identité), une cartographie scolaire, un plan de développement sanitaire, un fichier national de casier judiciaire, un corps électoral.