B/Ville: la BEAC reçoit des fortes pressions du clan Sassou pour changer leurs 285 milliards cfa

0
4158

Au siège de la BEAC à Brazzaville, on affirme que les dignitaires du pouvoir de Brazzaville et alliés ont déposé un montant de 285 milliards fcfa les deux dernières semaines. Un afflux des capitaux qui a étonné les administrateurs qui ont reçu l’ordre des les changer graduellement en nouveaux billets, rentrés en circulation depuis les 15 décembre dernier.

Alors que la BEAC a donné plus d’un an à tous les détenteurs des anciens billets cfa pour les échanger, des dignitaires congolais qui se sont enrichis dans le pillage et vol des deniers publics ne l’entendent pas de cette oreille. Ils se sont rués tous vers les banques du pays dont la BEAC dans l’espoir de blanchir leurs capitaux.

Une source proche de la direction de la BEAC reproche aux membres du clan Sassou leur imposition et surtout des menaces pour une solution rapide à leurs doléances. Ils veulent vite être en possession de leur argent afin de les replacer dans les cachettes au nord du pays.

La BEAC a la lourde tâche de changer ces 285 milliards sans bousculer le marché local en un temps record. Entre temps, à Ouesso, l’agence départementale est confrontée à la même situation.

Du côté de Pointe-Noire, on cite même un éminent pasteur du pays qui aurait déposé plus de 15 milliards cfa ainsi que des autorités militaires du Kouilou. Le tout, la BEAC du Kouilou a reçu 120 milliards des voleurs de la république.

Mais de plus en plus de rumeurs épinglent la BGFI qui serait la plus grande banque de blanchissement des capitaux du clan Sassou. « Ils ne veulent pas garder leur argent dans une banque, pais exigent juste qu’il soit changé afin de les ramener dans leurs cachettes » conclut un banquier.