Le colonel Emmanuel Missakili ( DPJ) tue un pauvre congolais pour 500000frs

0
1093

Le lieutenant Colonel Missakili Emmanuel de la DPJ ( direction de la police Judiciaire) doit être jugé. Il a exigé sans remords la somme de 500.000FCFA pour la libération d’un détenu gardé dans les geôles pour vente de la viande de brousse. Il a refusé catégoriquement les 200000frs proposés par la famille du prévenu qui est décédé des suites des tortures.

Clainchrd Nkouka, commerçant de viande de brousse, est mort il y a une semaine, apres son arrestation, sous prétexte que la chasse était fermée au Congo. Le petit débrouillard lui, n’est pas chasseur.

C’est une honte qu’un simple prévenu meurt dans les cachots de la police, alors qu’il aurait pu être déféré devant le procureur dans les 72 heures. L’opinion attend que rapidement le procureur de la République ouvre une enquête en flagrance.

L’opinion est aussi en attente dune sanction exemplaire de la hiérarchie du Commandement de police à l’officier de police, gérant le dossier qui a préféré encaisser les 500.000F CFA, plus que de faire son travail en toute éthique.

C’est la pratique dans les services de police. Une fois que les policiers vous interpellent, ils vous collent un motif, et y annexent un prix pour vous tirer d’affaire.

Tous ceux dont les parents n’ont pas été capables de réunir le million, les 500.000 ou les 100.000 exigés, sont déjà sous terre, parfois sans sépulcre.

L’opinion estime que le procureur de la République devra faire diligence pour enfin sévir contre ces comportements mercantilistes des services de police, ce malgré tout l’argent public qu’on leur alloue.

© Arsène SÉVERIN