L’ACPCE s’engage à réduire les délais de création d’une entreprise

Après plus de cinq années d’hibernation, les membres du comité de direction de l’Agence congolaise pour la création des entreprises (ACPCE) se sont réunis, le 13 juin à Brazzaville, en session inaugurale, sous la présidence de Gervais Bouiti-Viaudo. La structure se fixe l’objectif de parvenir à la création d’une entreprise dans un délai de quarante-huit heures.

« Cette session inaugurale a eu pour avantage de légiférer sur les propositions faites visant à améliorer le climat des affaires. A ce stade, nous pouvons dire que l’ACPCE a fait sa part, il revient maintenant aux autorités de prendre le relais pour l’application des textes en matière de création et simplification d’entreprise », a indiqué le directeur général de ladite structure, Dieu-Merci Emeriand Kibangou.

En effet, selon Gervais Bouiti-Viaudo, les conclusions prises pendant cette session permettront d’accompagner l’ACPCE dans son objectif de parvenir à la création de l’entreprise en deux jours pour se conformer au délai prescrit par le chef de l’Etat.  « Nous allons nous acheminer vers la possibilité de constituer une entreprise en moins de 48h, conformément aux délais requis. Il nous faut tenir ces délais parce qu’aujourd’hui, avec la dématérialisation des procédures, il va être absolument possible de faire en sorte qu’une entreprise puisse être créée très rapidement. Les dispositions sont déjà prises et aujourd’hui, nous sommes techniquement en mesure de pouvoir le faire dans un délai vraiment raisonnable », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter : « Nous n’avons pas besoin d’argent pour cela. Nous avons les hommes qui peuvent contribuer à relever ce défi et ce, avec la réorganisation qui vient d’être mise en place. »

Gervais Bouiti-Viaudo a, par la même occasion, invité les potentiels créateurs à se rapprocher de la structure pour une aide de création rapide d’entreprise ainsi qu’une orientation et conseil sur la forme juridique qui convient le mieux à leurs attentes, demandes et situations.

Créée par la loi n°16-2017 du 30 mars 2017, l’ACPCE est placée sous la tutelle du ministère chargé des Petites et moyennes entreprises, de l’Artisanat et du Secteur informel. Elle a été mise en place afin d’aider à la création d’entreprise et compte cinq administrations partenaires au sein de sa structure en vue de faciliter les opérations.