La liste des voleurs congolais et leur argent caché dans les paradis fiscaux

0
5044





Les Panama Papers ont récemment publié la liste des congolais ayant directement et indirectement des comptes offshores. 




Plus de cent médias répartis dans 77 pays, regroupés au sein du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), dévoilent le résultat d’une enquête de neuf mois. Intitulée « Panama Papers », elle rend publique l’identité des clients de Mossack Fonseca, une firme panaméenne chargée de créer et domicilier des sociétés basées dans des paradis fiscaux. Plus de 214 000 entités offshore sont impliquées dans les opérations financières dans plus de 200 pays et territoires à travers le monde, selon le consortium.

1 – DENIS CHRISTEL SASSOU NGUESSO
– Banco Privée d’Andorre (BPA) : 825.000.000 (Euro)
– Jyske Bank(Gibraltar) Limited : 400.000.000 ( Euro)
– EFG Bank (Gibraltar) Ltd : 150.000.000 ( Euro)
– Fidelity Bank ( Cayman) Limited : 600.000.000 ( Dollars)
– Cainvest Bank and Trust Limited (Cayman) : 60.000.000 ( Dollars)
– Arab African International Bank ( Dubai) : 460.000.000 ( Dollars)
– Bank of sharjah ( Dubai) : 48.000.000 ( Dollars)
– Malayan Banking (BHD- Singapur) : 70.000.000 (Dollars)
– Bank of China Limited ( Hong Kong) : 340.000.000 (Dollars)
– Mauritius Commercial Bank Limited ( île Maurice) : 8.000.000 ( Dollars)

2 – RODOLPH ADADA
– The Oxxy Bank Limited (Belize) : 300.000.000 ( Dollars)
– Bank of Bermuda Limited ( îles Caiman) : 200.000.000 (Dollars)
– Fortis Bank Limited ( îles Caiman) : 300.000.000 (Dollars)
– KB Luxembourg S.A ( Monaco) : 5.000.000 ( Euro)




3 – JEAN RICHARD BRUNO ITOUA
– Banco del Pacifico S.A ( Panama) : 30.000.000 ( Dollars)
– Bancafe S.A ( Panama) : 4.000.000 ( Dollars)

4 – JEAN JACQUES BOUYA
– Abu Dhabi Islamic Bank (Dubai) : 600.000.000 ( Dollars)
– Bank of Baroda ( Dubai) : 280.000.000 (Dollars)
– Agricultural Bank of China ( Hong Kong) : 960.000.000 ( Dollars)
– Bank SinoPac ( Hong Kong) : 480.000.000 (Dollars)
– China Construction Bank ( Hong Kong) : 758.000.000 (Dollars)
– Banque des Mascareignes Limited ( île Maurice) : 152.000.000 ( Dollars)
– Banco Surinvest S.A ( Uruguay) : 80.000.000 (Dollars)
– Arab Bank Plc ( Singapur) : 230.000.000 ( Dollars)
– Banque Pasche Monaco : 12.000.000 ( Euro)
– Jyske Bank(Gibraltar) Limited : 32.000.000 ( Euro)

5 – GILBERT ONDONGO
– Banque Pasche Monaco : 3.000.000 ( Euro)
– The Bank of East Asia Limited ( Hong Kong) : 783.000.000 ( Dollars)
– Bank Sinopac ( Hong Kong) 271.000.000 ( Dollars)
– Banco Portugues de Negocios S.A ( Cap Vert) : 40.000.000 ( Dollars)
– Banco Espiritu Santo S.A ( SFE Cap Vert) : 143.000.000 – Dollars)




6 – LUCIEN EBATA
– Dresdner Bank Monaco : 32.000.000 ( Euro)
– Capital G Bank Limited ( Bermude) : 420.000.000 ( Dollars)
– Alexandria Bancorp Limited ( île Caiman) : 60.000.000 ( Dollars)
– Centrale Van Bank Aruba ( Antilles Hollandaises) : 11.000.000 ( Dollars)

À cause de  Denis Sassou Nguesso, le Congo-Brazzaville traverse l’une des périodes les plus misérables de son histoire.
La responsabilité du clan Nguesso dans la dette dont le remboursement viole systématiquement les droits économiques et sociaux des congolais est évidente.
Et l’audit de cette dette reste le meilleur moyen pour établir précisément le rôle de chaque membre du clan Nguesso dans ce lourd endettement illégitime.




L’audit pourra aussi déboucher sur des actions en justice contre certains créanciers véreux dans la mesure où ils se sont rendus complices de violation des droits humains dans notre pays.
Soulignons que, si un pouvoir despotique comme celui de l’idiot Sassou Nguesso contracte une dette non pour des besoins et dans les intérêts du peuple, mais pour fortifier son régime despotique, pour réprimer la population qui le combat, etc, cette dette est odieuse pour le peuple qu’il opprime.




Cette dette n’est obligatoire pour la nation; c’est une dette du régime, une dette du clan et du pouvoir qui l’a contracté, par conséquent elle tombe avec la chute de cette dictature.

Avec Mondafrique.com