Congo: 60 ans d’indépendance dans l’eau à cause d’un menteur professionnel

0
536




15 août 1960 – 15 août 2020, le Congo a célèbré cette année ses 60 ans d’indépendance dans un climat morose et triste, dû à la crise économique et financière et à la pandémie du covid 19.

Comme d’habitude, il nous a été ressassé l’histoire du pays tout en engrainant quelques réalisations faites ça et là dans les différents départements du Congo, sous forme de bilan.




Mais, nous savons tous que ce bilan, dans son ensemble, n’est pas réjouissant. Car, beaucoup d’inégalités sociales persistent dans notre pays : des délestages d’électricité et des coupures d’eau potable dans plusieurs quartiers, des diplômés sans emploi, des pensions de retraités impayées, la dépravation des mœurs due au manque du minimum nécessaire de subsistance, pour les couches sociales défavorisées,
Le Congo après 60 ans est le
– 14e pays le plus corrompu du monde selon Transparency International
– 121e au classement des pays les plus sûrs en 2019 (insécurité)
– 177e au classement des États du monde par accès à l’électricité ;
– 180e pays dans le classement 2017 des États du monde par accès à l’eau potable
– 166e dans le classement de l’OMS (organisation mondiale de santé) par pays des meilleurs soins de santé dans le monde,
– 152e pays dans le classement mondial des États par taux de scolarisation (niveau secondaire). L’Université Marien Ngouabi est absente du classement World University Rankings 2018 qui recense les 1000 meilleures universités au Monde ;
– 180e pays dans le classement Doing Business 2019 des économies les plus performantes en matière de facilitation des affaires dans le monde ;
– Avec seulement 9% de personnes connectées, le Congo est dans le bas du tableau des pays connectés en Afrique selon Internet World Stats 2019.
– Aucune autoroute
– Aucune grande école d’ingénieurs
– Aucune technopole,
– 70 % des jeunes sont sans emplois,
– Le taux de réussite aux différents examens a été divisé par 3,
– Brazzaville et Pointe Noire baignent dans l’insalubrité,

Tous ces maux ont trois causes principales :
La mauvaise gouvernance, la mauvaise gestion de la chose publique mais aussi l’absence d’une justice impartiale et indépendante pour sanctionner les détournements de fonds publics qui contribuent au sous développement de notre pays




Prenons garde, si nous ne faisons cet effort de trouver ensemble de vraies solutions à nos maux, alors, LES MÊMES CAUSES DANS LES MÊMES CONDITIONS, PRODUISANT LES MÊMES EFFETS, nous risquerons de nous retrouver en 2030, au 70e anniversaire de notre indépendance, encore PPTE, c’est à dire pays pauvre très endetté,

Aussi invitons-nous, pour ces 60e anniversaire, tous les congolais à la réflexion pour l’avenir de notre pays, et à faire des projections pour le devenir du Congo.
Bonne fête d’indépendance à toutes et à tous. Que Dieu vous bénisse et qu’il bénisse le Congo