4 milliards du pétrole du Kouilou pour le mausolée d’un colon et rien pour celui de Mâ Loango

0
564





En visitant les deux mausolées, on constate tout de suite que tout ce qui intéresse Denis Sassou Nguesso du Kouilou, est son pétrole et Antou son épouse. Sinon comment comprendre autant d’investissement pour ériger un mausolée en l’honneur d’un colon en pleine capitale politique et passer outre celui du Roi des Vilis Mâ Loanga qui incarne l’histoire du Congo et du Kouilou, département dont le pétrole a financé avec 5 milliards le mausolée du franco italien. A Mbé, la cour royale n’a même pas un mausolée digne de ce nom en l’honneur du Roi Makoko qui signa ce traité avec Savorgnan DeBrazza.




Le monument Savorgnan Debrazza est une chose de pourri dans le post- empire dont seuls les aliénés peuvent s’en féliciter. Ce mémorial ouvre de nombreuses questions qui ne se limitent pas aux politiques néo-coloniales de la France et du Congo, mais aussi sur la subordination de la nouvelle élite congolaise à un passé meurtri sur fond politico-mystique.




D’un coût de 5 millions d’euros ( près de 4 milliards cfa), ce monument du colon a été financé par le gouvernement congolais et certaines compagnies françaises pour un but obscure. La plupart des descendants de l’explorateur ont manifesté des réserves sur son importance et le transfert de ses restes humains.

Paradoxalement dans la ville de Diosso à quelques 25 km au nord de Pointe-Noire se trouve dans un état d’abandon total le musée Mâ Loango, chef d’un royaume datant de 600 ans et dont les ressources naturelles ont permis à la construction du mausolée de l’explorateur Franco-Italien.




Denis Sassou Nguesso, donne l’impression un chef complexé ayant vendu son âme aux blancs au point de se soumettre à toutes leurs caprices. A Mbé, la cour royale de Makoko ne ressemble à rien, alors que c’est un endroit historique qui a vu Savorgnan Debrazza et Makoko signé le traité de Mbé.

Comme l’a su bien le dire le général Mokoko : «  un chef paresseux, idiot, complexé, voleur, tribal ne peut rien apporter à un pays »