Du déjà vu : des armes lourdes découvertes au village de JDO, à Obouya chez Ndenguet puis chez Obara à Ewo

0
2826

C’est le plan parfait de certains enfants du président de la République pour se débarrasser définitivement du clan JDO, farouchement opposé à Kiki Sassou Nguesso. Le fils de Denis Sassou-Nguesso qui tient à remplacer son père a réussi enfin à avoir les têtes de Ndenguet et Obara avant celle de JDO. Une importante réunion de la grande famille Sassou-Nguesso s’est tenue à Edou où le sort de la bande à JDO a été scellé. Pour l’heure la nouvelle de la découverte de ces armes lourdes dans les résidences de JDO, Obara et Ndenguet se gère encore en interne.

A Ondébé ( village de JDO ), Ewo ( village d’Obara ), et Obouya (village de Ndenguet), des armes lourdes auraient été découvertes par les services de renseignements de la présidence de la République. En interne,on parle d’une vaste opération de déstabilisation des institutions de la République dont seraient auteurs les généraux Philippe Obara, Jean François Ndenguet et l’Amiral Jean Dominique Okemba.

Mais, les proches de ces trois ex securocrates du régime parlent d’une opération de règlements de comptes orchestrée par les enfants de Denis Sassou Nguesso visant à faire taire définitivement les trois cités. Bien que limogés de leurs postes respectifs, Ndenguet et Obara en liberté représentent toujours un danger pour la succession familiale.

Avec la fallacieuse accusation de détention d’armes de guerre, les adversaires de ces trois personnalités espèrent démanteler le réseau bien structuré monté par eux dans les forces de défense et sécurité. Il a été instruit au général Obami Itou de faire nettoyage dans la police en écartant tous les proches de Ndenguet.

A peine remerciés, ce sont des armes subitement qui ont été découvertes dans leurs différents domiciles par les éléments de la DGSP que dirige le général Serge Oboa. De son côté Jean Dominique Okemba reste serein et n’imaginerait pas son oncle Denis Sassou Nguesso le livrer aussi bêtement.

Selon une source bien introduite, le clan Sassou hésiterait à interpeller officiellement Jean François Ndenguet, Phillipe Obara et Jean Dominique Okemba après des menaces de leurs éléments de mettre le pays à feu et à sang.