La France reconnaît le rôle du continent africain dans sa libération

0
818





Le président de la fondation ”De Gaulle”,  M. Hervé Gaymard, a reconnu, le 27 octobre à Brazzaville, le rôle joué par l’Afrique dans les années 40 pour la libération de la France de l’empire Nazi.




S’exprimant au cours du colloque international de De Gaulle et Brazzaville, organisé du 27 au 28 octobre dans la capitale congolaise, sur le thème «De Gaulle et Brazzaville : une mémoire partagée entre la France, le Congo et l’Afrique», dans le cadre de la commémoration des 80 du manifeste de Brazzaville, M. Gaymard a dit que «Sans l’Afrique, l’appel du 18 juin 1940, lancé à Londres par le général, ne serait resté que l’éternel supplice sans l’écho des peuples qui ne veulent pas mourir».



 Le manifeste de Brazzaville qui est l’adresse du Général de Gaulle à la résistance, le 27 octobre 1940, date qui a posé les jalons d’une France libre, est un «acte fondateur qui a restauré l’Etat pour diriger l’effort français dans la guerre», a souligné le président de la fondation ‘’De Gaule’’, qui a rappelé que c’est à Brazzaville, capitale de la France libre, que fut créé, entre autres, le Conseil de défense de l’empire, esquisse du futur gouvernement provisoire de la République française.

Il a aussi rappelé que c’est Radio Brazza qui avait permis à la France Libre de s’exprimer en toute liberté en Afrique puis au monde entier à partir de juin 1943. (ACI/Loe Mercia)