La faiblesse densité du Nord retarde la publication du recensement général de la population RGPH

0
1510
Congolese voters gather outside the Nkouka Boussoumbou de Madibou school used as a polling station in Brazzaville on July 30, 2017, while ballots are counted at the end of the second round of the country's legislatives elections. / AFP PHOTO / -

Le régime de Sassou Nguesso qui a toujours manipulé la courbe de la population congolaise est coincée dans son propre piège après avoir lance le recensement général de la population et de l’habitat (RGPH ). Les vrais résultats font état d’un dépeuplement massif de la partie nord du pays au profit de Brazzaville alors que la zone sud conserve sa forte densité. Coincé, le pouvoir évite de publier le résultat et tente une fois de plus de faire passer le Nord comme plus peuplé que le Sud.

Les autorités congolaises lançaient le lundi 24 avril 2023, la cinquième opération du recensement général de la population et de l’habitat ( RGPH 5 ) destinée à dénombrer le nombre réel des habitants du pays.

Selon la ministre du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, Ingrid Ghislaine Olga Ebouka Babackas, cette enquête a mobilisé d’importants moyens humain, matériel et financier avec au moins 6700 agents recenseurs qui seront déployés sur l’ensemble du territoire congolais.

Concernant les moyens techniques, la ministre a indiqué que son gouvernement a mis à disposition 9000 tablettes numériques, 239 GPS et des serveurs. Le résultat qui doit aboutir sur une cartographie géo-référencée des localités et des infrastructures de base pour les projets socio-économiques et surtout sur la mise à jour de la composition de la population tarde encore à être rendu public.

Huit mois après le début des opérations, le gouvernement a été mis à nu par le réel résultat du RGPH qui vient contredire le fichier électoral qui a toujours peuplé des localités du Nord qui se sont avérées aujourd’hui vidées de leurs habitants.

Les agents recenseurs sont unanimes sur la faible densité dans le Nord du Pays et la forte densité dans les localités du Sud. Par exemple, la localité d’Ollombo qui regorge 20000 habitants sur le fichier électoral avec deux députés n’a en réalité après le passage des agents du RGPH5 que près de 2500 habitants.

Le département de la Likouala qui s’est retrouvé d’un coup plus peuplé que le Niari a vu sa population diminuée par 10 par le RGPH et il en est de même pour le reste des départements du Nord. Les localités du Nord ont été vidées de ses jeunes qui se sont afflués vers Brazzaville et Pointe-Noire.

Habitué à gouverner dans le mensonge, le régime bloque la publication du résultat du RGHP en attendant de le manipuler en faveur du Nord du Pays qui serait plus peuplé pour leurs intérêts politiques.