Pollution de la plage de Pointe-Noire : “Tout danger a été écarté” 

0
780

Ce mercredi 13 décembre, le gouvernement congolais a fait une annonce rassurante concernant la récente pollution de la plage de Pointe-Noire, précédemment ternie par des traces d’hydrocarbures le 10 décembre dernier. Lors d’une réunion à Brazzaville, dirigée par le Premier ministre Anatole Collinet Makosso, l’exécutif a affirmé avec fermeté que « tout danger a été écarté.« 

Au cœur des préoccupations ces derniers jours, le dossier sensible de la pollution de la plage de Pointe-Noire a conduit le chef du gouvernement, Anatole Collinet Makosso à convoquer une réunion exceptionnelle, ce mercredi 13 décembre à Brazzaville, réunissant des membres du gouvernement et de son cabinet. L’objectif était de faire le point sur les enquêtes en cours et d’entreprendre des actions pour identifier et résoudre la source du problème.

Selon la Primature, « il s’agit aujourd’hui de circonscrire la source de l’avarie incriminée, et de la réparer. A ce stade, tout danger a été écarté. La plage est fréquentable, et les équipes de nettoyage poursuivent leur travail à la recherche d’éventuels résidus.” 

Cette déclaration a été appuyée par une inspection menée par le ministre des Hydrocarbures, Bruno Jean Richard Itoua, ce mardi 12 décembre, dans la ville océane pour évaluer la situation.

La situation a éclaté après la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux montrant des traces d’hydrocarbures sur le littoral de Pointe-Noire. Face à cette préoccupation grandissante, le ministre avait pris l’initiative de se rendre sur place pour évaluer la situation. Après une visite d’inspection, il avait rassuré l’opinion publique, confirmant que les mesures appropriées étaient en place pour résoudre le problème.