La constellation européenne de satellites internet couvrira aussi l’Afrique

0
436

L’Europe a décidé de se doter de sa propre constellation de satellites de connexion à Internet d’ici à 2024. L’objectif est d’assurer aux Européens et aux Africains une souveraineté stratégique et numérique dans le domaine des connexions haut débit.

10% des foyers dans les pays de l’Union européenne (UE) ne disposent pas encore d’un accès pérenne à Internet. Cette constellation des satellites européens permettra d’offrir une connexion performante et bon marché en haut débit.

« Ce réseau internet satellitaire permettra d’offrir de la connectivité aux zones blanches de l’Europe qui sont encore trop nombreuses, explique Thierry Breton, le commissaire européen au Marché intérieur, en charge du numérique et du spatial. Et l’on sait que cette connexion est indispensable aux citoyens de l’Union européenne pour joindre des services publics ou de santé. »

Mais elle servira également de dispositif de sauvegarde des communications électroniques en cas de saturation ou d’effondrement du réseau terrestre lors d’une cyberattaque, précise Thierry Breton : « C’est une constellation de micro satellites qui a été conçue pour résister aux attaques des pirates informatiques. Elle nous permettra de sécuriser en Europe les communications intergouvernementales, mais elle jouera aussi un rôle essentiel pour nos dispositifs militaires et de défense. »

Lancement prévu pour 2024

L’annonce du développement d’un Internet satellitaire européen a été saluée à l’ouverture du sommet UE-UA par le président du Sénégal et de l’Union africaine, Macky Sall. « Les satellites qui occuperont des orbites Nord-Sud permettront de couvrir l’intégralité de l’Afrique, pointe Thierry Breton. Et nous aurons ainsi la possibilité d’offrir cette connectivité haut-débit à l’ensemble du continent, car nous considérons que l’Afrique et l’Europe partagent un destin commun, y compris dans l’espace informationnel du numérique. »

Cette troisième infrastructure spatiale complète le système de positionnement par GPS Galileo et celui des satellites d’observation de la Terre, Copernicus. Le projet bénéficie déjà d’un budget d’environ 6 milliards d’euros. Les premiers satellites devront être opérationnels et lancés en 2024.