Guerre entre Bouya et Claudia sur la sortie de Mikolo du gouvernement

0
2405




L’actuelle ministre de la santé qui a assez prouvé son incompétence est au cours d’une bataille entre Jean Jacques Bouya et la conseillère en communication du chef de l’État Claudia Sassou Nguesso. Si le premier tient à protéger sa maîtresse, Claudia veut honorer le vœu de la majorité des congolais qui ont perdu toute confiance à Jacqueline Lydia Mikolo . La gestion de la pandémie du Covid-19 a été la dernière goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Un enchaînement d’improvisation qui justifie la sortie du gouvernement de la native de Mouyondzi.




Même à Mouyondzi son village, où elle rêve de postuler à la députation, personne n’a jamais vraiment cru aux qualités intellectuelles de l’actuelle ministre de la santé Jacqueline Lidya Mikolo. « Elle y est par promotion sexuelle » entend-on souvent dans la communauté beembée.

Au Congo, chaque remaniement gouvernemental est le résultat de diverses tractations des membres du clan de l’Alima, qui pistonne chacun leurs pions. Jean Jacques Bouya, puissant neveu de Denis Sassou Nguesso, avait pu grâce à son quota, réussi à faire de Mikolo ministre. La beembée, bien que mariée à un sujet ouest-africain, est l’une des maîtresses de Bouya.




Depuis, sa nomination, Lidya Mikolo a juste eu le temps de prouver son incompétence, d’abord en créant un désordre permanent au CHU de Brazzaville, dans la chaîne de commandement à la direction de la santé et enfin dans la gestion de la riposte contre le coronavirus. Un milliard de francs décaissé par elle s’est volatilisé dans la nature, au lieu d’ équiper en matériel ultra moderne le CHU.

Jacqueline Lidya Mikolo, est aussi la ministre qui a volé aux yeux de tous du matériel donné par la Chine pour lutter contre la pandémie du Covid. On a vu comment l’association qui porte son nom en a fait don à Mouyondzi pour amadouer les populations locales.




Une gestion décriée partout et qui a crée des tensions au sein du pouvoir dont les propriétaires sont les enfants, neveux et oncles de Sassou Nguesso. L’aille des enfants, menée par Claudia Sassou Nguesso, ne jure que par le départ de la ministre du gouvernement, alors que Bouya jour le contre poids en s’y opposant farouchement.

Il y a deux mois, Denis Sassou Nguesso, se basant sur la jurisprudence Inès Ingani, avait succombé à la volonté de ses enfants de faire tomber Mikolo. Mais, Bouya a joué sa partition et réussi à convaincre son oncle Sassou Nguesso du bien fondé du maintien de sa maîtresse au gouvernement. Elle est l’unique béembée du gouvernement et l’éjecter serait un affront contre ce peuple qui représente un électorat asses conséquent.




Jacqueline Lidya Mikolo va-t-elle résister à la colère des enfants Sassou Nguesso ? Les congolais auront la réponse lors du remaniement gouvernemental prévu selon les spéculations en septembre.